Le guide ultime pour voyager sur Transsibérien en 2022

Le guide ultime pour voyager sur Transsibérien en 2022

Trans-Siberian

Le Transsibérien est un voyage en train mythique sur la bucket list de nombreux voyageurs. De Moscou à Vladivostok, un fascinant périple de 9288 kilomètres pour parcourir ce pays aux dimensions d’un continent, admirer la nature sauvage de la Sibérie à travers une fenêtre d’un train surchauffé, découvrir des villes colorées et surtout faire l’expérience de la vraie Russie, très différente de l’image négative dépeinte par les médias occidentaux. Un voyage exceptionnel à faire une fois dans sa vie !

Ce guide a pour but de vous aider, voyageur indépendant/routard, à planifier vous-même votre voyage en Transsibérien avec toutes les informations pour traverser la Russie en train : quel itinéraire à choisir, comment réserver son billet, la vie à bord, des conseils de sécurité pour les femmes voyageant seules, des infos sur les sanctions 2022 et plus encore !

Rappel : gouvernement citoyens

Dernière mise à jour : 06/11/2022

Transsibérien

L’histoire du Transsibérien

Le Transsibérien n’est pas un simple train, mais un chemin de fer couvrant 9288 kilomètres, c’est le plus long du monde. Il faut une semaine entière pour aller de Moscou jusqu’à Vladivostok sur la côte Pacifique, en traversant 10 fuseaux horaires à une vitesse de 50 à 60 km/h : le slow travel par excellence!

Pourtant, ce chemin de fer n’est pas censé être un itinéraire touristique. Il transporte chaque jour de nombreux passagers mais aussi des tones de marchandises à travers le pays.
Sa construction a commencé à la fin du XIXe siècle sous le tsar Alexandre III. Les ponts et les tunnels ont été construits dans des conditions météorologiques extrêmement difficiles par un grand nombre de prisonniers. La ligne Moscou – Vladivostok a été achevée en 1916 et joue encore aujourd’hui un rôle majeur dans l’économie russe.

Trans-Siberian guide 2022 sanctions

Les différents itinéraires

Le terme « Transsibérien » définit souvent 3 lignes de train différentes à travers la Sibérie : le Transsibérien classique allant jusqu’à Vladivostok, le Transmongolien jusqu’à Pékin via Oulan Bator en Mongolie pour terminer dans la capitale chinoise et la Transmandchourien vers Pékin, en Chine.

Les lignes du BAM et de l’AYAM avec le Transsibérien classique, sont les autres itinéraires passant exclusivement par la Sibérie et non par la Mongolie & Chine voisines. Ce qui en fait à mon avis les 3 véritables itinérires du Transsibérien à considérer si vous souhaitez voyager exclusivement en Russie.

Je ne peux pas fournir beaucoup d’informations sur le Transmongolien & le Transmandchourien puique que je ne suis allée dans aucun des deux pays.

1527px Transsib international.svg

Le Transsibérien classique

L’itinéraire original traversant toute la Russie de Moscou à Vladivostok. Un périple de 9288 kilomètres qui prendrait 7 jours sans s’arrêter (ce qui serait un peu fou et complètement inutile). La ligne se termine à Vladivostok sur la côte pacifique, l’une des villes les plus sous-estimées de Russie à mon avis.

6

Le Transmandchourien jusqu’à Pékin, en Chine

Cette ligne suit le tracé du Transsibérien mais dévie à Chita au milieu de la Sibérie, après le lac Baïkal si l’ont vient de l’ouest de la Russie. Le voyage de plus de 9 000 kilomètres dure une semaine entière, passe par la Mandchourie dans le nord de la Chine pour se terminer à Pékin, la capitale du pays.
Lisez l’article (en anglais) de Nora sur son aventure sur le Transmandchurien.

Le Transmongolien jusqu’à Pékin via Oulaan – Bator, en Mongolie

C’est probablement l’itinéraire le plus populaire parmi les voyageurs. Le Transmongolien va de Moscou à Oulan – Bator la capitale de la Mongolie avant de poursuivre son chemin jusqu’à Pékin en Chine. Un voyage de 7000 kilomètres qui prend 6 jours.
La ligne passe par Oulan – Oudé, la capitale de la Bouriatie en Sibérie puis se dirige au Sud vers la Mongolie.
Je n’ai malheureusement jamais été en Mongolie, mais je vous recommende de jeter un oeil au blog Maglobetrotteuse de Magali.

Le BAM : Baïkal Amour Magistral

Le BAM c’est l’itinéraire hors des sentiers battus du Transsibérien. Tout comme la ligne classique, il va à Krasnoïarsk mais se divise à Taïshet pour se diriger vers le Nord du lac Baïkal.
Il va jusqu’à la ville côtière de Sovietskaya Gavan juste en face de l’île de Sakhaline, mais vous pouvez facilement rejoindre la ligne principale vers Khabarovsk et Vladivostok depuis Komsomolsk sur l’Amour.

L’AYAM : l’Amuro Yakoutskaya Magistral

La ligne de l’AYAM a été récemment construite (2019) et est une voie ferrée partiellement complète qui monte vers le nord de la Sibérie. Ils veulent la construirent jusqu’à Magadan ! Même s’il s’agit d’un itinéraire ferroviaire peu connu, le voyage se termine à Nizhny Bestiakh, juste en face de Yakoutsk sur la rivière Lena, la ville habitée la plus froide du monde !
La ligne de l’AYAM est accessible depuis Tynda sur le BAM. C’est un voyage de près de mille kilomètres supplémentaires (la porte à coté en Russie) pour ceux qui ont envie d’un « détour » vers une ville très reculée mais fascinante construite sur le permafrost !

Acheter ses billets

Est-ce que je peux acheter mes billets de Transsibérien en ligne ?

Au moment de la rédaction de cet article (mars 2022) et en raison des sanctions en cours contre la Russie, il n’est pas possible d’acheter votre billet sur le site Web des chemins de fer nationaux russes, étant donné que Visa/Mastercard ne fonctionnent plus dans le pays.

Le Transsibérien n’est pas un train touristique à arrêts multiples. Vous devez réserver chaque trajets entre deux villes séparément.

Par exemple si vous prévoyez de faire Moscou – Kazan – Irkoutsk – Oulan Oudé – Vladivostok, vous devrez réserver un billet Moscou – Kazan, un autre Kazan – Irkoutsk et ainsi de suite.

Acheter en ligne ou à la gare ?

C’est vraiment selon vous. Vous pouvez l’acheter directement à la gare, dans de nombreuses grandes villes, il y a des distributeurs automatiques de billets avec une option langue anglaise (comme ceux du métro de Moscou), ou si vous êtes suffisamment à l’aise en russe, vous pouvez acheter votre billet directement à la kassa (касса), la billetterie.

Si vous avez un(e) ami local(e) en Russie prêt à acheter les billet pour vous (avec sa carte bancaire nationale et vous lui redonnez du liquide en échange), ou bien obtenir une carte MIR dès votre arrivée en Russie. Le moyen le plus simple à mon avis est d’acheter vos billets en ligne sur RZD , le site des chemins de fer nationaux/depuis l’application. Il a une très bonne interface facile à utiliser (en anglais).
Vous devez vous inscrire pour acheter un billet de train, mais ensuite vous pouvez suivre tous vos voyages et avoir vos billets électroniques disponibles à tout moment sur votre compte.

Le site peut utiliser une orthographe latine (anglaise) différente pour certaines villes comme Moscow est écrite Moskva, Saint-Petersburg est Sankt Peterburg, Khabarosvk est Habarovsk … Essayez une orthographe différente si la votre ne fonctionne pas.

Au moment de la rédaction de cet article, je ne pouvais accéder ni au site de RDZ ni à l’application en France avec une adresse IP française. J’ai utilisé le serveur russe sur Hotspot Shield VPN (offre un essa gratuit de 7 jours) et ça a fonctionné. Si vous ne pouvez pas vous connecter sur rzd.ru ou son application depuis votre prix pour voir les prix, essayez d’utiliser un VPN pour vous localiser en Russie, ça a peut être quelque chose à voir avec les sanctions en cours. (ProtonVPN a +15 serveurs en Russie et Cyberghost VPN +50 serveurs avec des emplacements virtuels)

Vous n’avez pas besoin de réserver vos billets de train en avance pour demander votre visa russe.

Liens :

Trans-Siberian

Eticket ou billet imprimé?

Personnellement, j’imprime toujours mes billets (soit à la gare, chez un(e) ami(e) ou je demande simplement au réceptionniste de mon hôtel) pour deux raisons :

  • Premièrement, la provodnitsa gardera très probablement votre billet à proximité dans sa cabine étant donné que vous serez sûrement le/la seul(e) étranger(ère) dans son wagon. Elle n’oubliera pas de vous réveiller et de vous dire de vous préparer pour votre arrêt. Oui, la provodnitsa est généralement une dame sympa !
  • Deuxièmement, si vous voyagez en hiver, votre smartphone ne tiendra pas longtemps à l’extérieur avec le froid assez extrême. Vous serez content d’avoir un billet imprimé sur papier !

L’assurance

A la réservation de votre billet en ligne ou à la gare, il y a un supplément de 150 roubles pour une « assurance accident pendant le voyage ». Décocher la case si vous réservez en ligne ou dites à la dame de la billeterie que vous n’en voulez pas. C’est inutile de payer pour ça en tant qu’étranger.

Les draps

Cette fois ci, n’oubliez pas de cocher la case « payer le linge de lit » sauf si le voyage que vous réservez est un trajet de 3 heures. C’est en quelque sorte inclus dans le prix du billet. Les draps sont donné dans un sac en plastique fermé et sont remis par la provodnitsa juste après le départ du train à chaque passager. Il comprend deux grands draps, une housse de taie d’oreiller et une petite serviette de toilette.

Formulaire en ligne : Si comme moi et bons nombres de Français vous avez 3 prénoms, écrivez votre 2ème et 3ème prénoms dans la case « deuxième prénom », simplement séparé d’un espace. Les accents ne peuvent pas être indiqués, j’écris mon prénom Noémie sans l’accent : Noemie. Ce n’est pas nécessaire de les écrire en cyrillique. Je n’ai jamais eu de problème en écrivant mon nom complet de cette façon sur le formulaire en ligne.

Dans le train

Les classes

  • La première classe : Un compartiement avec deux couchettes. SI vous avez choisi la Russie au lieu des Maldives pour votre lunes de miel, vous voudrez peut être réserver celle-ci pour plus d’intimité.
  • La seconde classe (koupé en russe) : Un compartiment de quartres couchettes. Vous pourriez l’avoir pour vous seul mais aussi le partager avec 3 inconnus qui ne se connaissent pas non plus
  • La troisième classe (platskart russe) : Un wagon de 50 couchettes entièrement ouvert. Zéro intimité mais mon choix préférée en temps que femme voyageant seule. C’est aussi le meilleur moyen de rencontrer des locayux.
Trans-Siberian

Le provodnik / la provodnitsa

La provodnitsa (c’est souvent une femme) est la personne responsable de tout le wagon. Il y en a une pour chaque wagon du train.
C’est elle qui vérifiera vos billets et passeports à l’embarquement du train, qui apportera des draps propres à tout le monde, qui gardera le wagon et les salles de bain propres, qui s’assurera que le samovar est toujours chaud, qui vend du thé/café/snacks près de sa cabine et qui s’assure que tous les passagers se tiennent à carreaux !

La provodnitsa garde générallement mon billet de train et me le ramène quand il est temps de descendre.
Elle ne parlera probablement pas anglais mais ne vous inquiétez pas, même si elle peut sembler un peu froide, elle vous aidera si vous avez besoin de quoi que ce soit !

Couchette du haut ou du bas ?

C’est vraiment selon vous, mais vous devez savoir que si vous choisissez la couchette du bas, la personne au dessus de vous va s’assoir sur votre lit pendant la journée lorsqu’elle souhaitera utiliser la table pour manger ou boire un thé.
Pour ce qui est des couchettes du côté latéral, il n’est pas demandé à la personne du bas de rangé son lit pour utiliser la table & siège. Les passagers utilisent la table du côté opposé du couloir, où il y a les 4 couchettes

Je choisis personnellement la couchette inférieure en troisième classe et la plupart du temps le côté latéral simplement pour pouvoir dormir toute la journé sans que personne ne s’assoit sur mon lit.

Le lit

Comme mentionné plus haut, les draps sont inclus dans le prix du billet (si vous n’avez pas décoché la case). La provodnitsa les donne aux passagers presque juste après que le train ait quitté la gare. Ils sont donnés dans un sac en plastique fermé qui comprend 2 grands draps , une housse d’oreiller et une petite serviette de toilette.

Pas de soucis de propreté ou des punaises de lit, je n’ai jamais eu de problèmes.
Vous trouverez un oreiller enroulé dans un matelas fin généralement sur les couchettes supérieurs. Il y en a un pour chacun des lits ainsi que des couvertures selon la saison vous pourriez ne pas avoir assez chaud.

Trans-Siberian

Salle de bain

Il n’y a pas de douches (sauf dans certains wagons de première classe et pas dans tous les trains), mais des toilettes se trouvent aux deux extrémités de chaque wagon. C’est très basique avec un évier d’eau non potable et froide, du savon (je ne le recommanderais pas si vous êtes un peu germaphobe) et des toilettes qui se vident directement sur les rails (elles sont donc vérouillées par la provodnitsa lorsque le train approche une ville ou est à l’arrêt dans une gare). Il y a du papier toilette, mais apportez-en au cas où il n’y en aurait plus (ils en vendent à l’unité dans les magasins ou prenez simplement un rouleau à moitié fini dans votre chambre d’hôtel).

Par égard pour vos compagnons de voyage , ne négligez pas votre hygiène personnelle (avouez, on a tous déjà rencontrer un backpacker à l’hygiène douteuse une fois dans notre vie). Vous pouvez facilement faire une toilette de chat avec de l’eau, du savon et un gant de toilette, ou tout simplement utiliser des lingettes pour bébé/biodégradables, vous brosser les dents dans le lavabo (laissez l’eau du samovar refroidir dans une tasse/bouteille si vous souhaitez avoir de l’eau chaude).

Mettez des chaussettes propres, des sous-vêtements et un t-shirt dans un sac en tissu type tote bag (ça ne faites pas de bruit par rapport à un sac en plastique) et garder le près de votre couchette si vous restez plus de 24h dans le train pour pouvoir vous changer.
Attention aux secousses du train lorsque vous vous changez aux toilettes …

Samovar

Un samovar est une grande bouilloire d’eau constamment chaude : la meilleure chose dans les trains de nuit russes à mon avis ! Vous trouverez un samovar à l’entrée de chaque wagon, presque juste devant la cabine de la provodnitsa. C’est en fait un accès à de l’eau chaude et gratuite disponible toute la journée pour se faire du thé, du café ou des nouilles instantanées.

La nuit, les gens sont censés dormir donc le samovar ne chauffe plus et je vous conseille d’attendre pour votre thé du matin que la provodnitsa le remette en marche ou vous aller vous prendre une souflante pour être trop préssé(e) !

Trans-Siberian

Nourriture

Il n’y a pas toujours un wagon restaurant dans chaque train, d’ailleurs il y en a de moins en moins dans les trains russes simplement parce que la nourriture est notoirement pas très bonne et cher, donc les gens n’y vont pas.
Comme la plupart des voyageurs russes, apportez votre propre nourriture.

Les passagers les plus jeunes mangent souvent des nouilles instantanées, mais certaines babouchkas peuvent préparer un vrai festin sur la table.

La provodnitsa vend les produits les plus courantes : nouilles instantanées, chocolat, biscuits, sachets de thé et café instantané, etc. Si vous n’avez pas de tasse, commandez-lui un thé et elle vous l’apportera dans une tasse en verre très vintage avec un support en métal. Mais je vous recommande d’apporter votre propre tasse et vos sachets de thé pour le voyage .

Dans n’importe quel supermarché ou petit magasin d’alimentation russe, vous pouvez acheter des produits de base pour le voyage : fruits, nouilles instantanées, porridge instantané, chocolat, biscuits et toute sortes de snacks sucrés ou salés dont vous en aurez besoin pour combler l’ennui pendant le voyage !

Parfois, mais pas toujours, la provodnitsa ou une dame qui travaille dans le wagon restaurant ont des pirozhki à vendre. Il y a souvent 2 options : une avec de la viande et une autre avec des pommes de terre ou du chou. Ils sont généralement très bons et pas chers. A goûter absolument en Russie !

Vous suivez un régime alimentaire particulier (halal, cacher, végétarien, vegan)? Lisez mon guide complet pour voyager sur le Transsibérien sans mourir de faim !

Appareils électroniques

Il y a des prises pour recharger votre téléphone ici et là dans le train. Elles sont généralement situées dans le couloir ou sous les tables, ça varie selon les trains.
Si vous utilisez vraiment votre téléphone (il est peu probable que vous ayez du réseau hors des villes) ou un ordinateur portable (pas de wifi à bord), apportez une batterie externe avec vous.
Ou utilisez simplement ce temps sans internet sur le Transsibérien pour faire une détox des médias sociaux ! (Facebook, Instagram et Twitter sont actuellement bloqués en Russie sans VPN)

Trans-Siberian

Comment s’habiller à bord ?

Si vous partez pour un voyage de 24 heures ou plus, mieux vaut porter quelque chose de confortable ! Les Russes se changent souvent juste après le départ du train, surtout les chaussures !

La plupart des passagers portent des tapotchki qui sont des claquettes souvent en plastique. Je vous suggère de vous procurer une paire de tapotchki pour votre voyage en Russie. Non seulement pour le train mais aussi si vous êtes invité chez quelqu’un. Les Russes enlèvent leurs chaussures dans les maison et ils vous fourniront des chaussons/claquettes qui seront probablement trop grandes ou trop petites pour vous.

Ranger ses bagages

Vous pouvez ranger vos bagages dans les compartiments sous les couchettes : deux sacs à dos de 60L y rentre ; ou tout en haut au dessus de la couchette supérieure. Et ne vous inquiétez pas mesdames, la gallanterie existe toujours en Russie, n’importe quel adolescent ou homme vous aidera à ranger votre sac ou valise.

La barrière de la langue

En dehors de Moscou et des grandes villes touristiques (Saint Pétersbourg ou Kazan pour n’en cités que deux), les gens ne parlent pas anglais. Les jeunes le peuvent probablement, mais prétendront l’inverse par timidité et manque de pratique.

Mais contrairement aux idées reçues et à leur expression assez froide, les Russes sont sympas !
La babouchka de la couchette d’à côté vous gavera probablement de petits biscuits et vous montrera des photos de ses petits-enfants. Si vous voyagez en platskart préparez-vous à ce que la moitié du wagon vienne vous saluer quand tout le monde se sera rend compte que vous êtes étranger(ère) !
Une fois que quelques passagers auront brisés la glace avec vous, d’autres suivront.

Tous mes conseils pour voyager en russie sans parler russe dans ce guide pour faciliter votre voyage !

Trans-Siberian

Sécurité

Femme seule

J’ai passé des centaines et des centaines d’heures à voyager seule dans les trains russes, et pas une seule fois je n’ai été harcelé ni mal à l’aise avec un autre passager.
J’essaie toujours de voyager en troisième classe principalement pour des raisons de sécurité. Aucun homme n’osera vous embêter devant d’autres passagers sans que quelqu’un n’intervienne. La Russie n’est pas l’Europe, les gens ne détourneront pas le regard. Même une babouchka haussera le ton pour vous défendre.

La deuxième classe peut être plus confortable pour les voyageurs puisqu’il y a plus d’intimité qu’un wagon grand ouvert, mais personnellement, je ne me sentirais pas complètement à l’aise avec un homme seul dans un compartiment fermé. Cela dépend vraiment de vous.
Je vous suggère quand même, si vous êtes une touriste solo avec un budget serré de voyager en platkart, aussi et surtout parce que vous rencontrerez des gens formidables! Ce n’est pas le but du voyage ?

Trans-Siberian

Voyager avec des enfants

De nombreuses familles russes voyagent avec des enfants. Ils sont les bienvenus dans les trains, mais il n’y a rien pour les divertir et le temps de trajet entre deux arrêts peut être très long ! Un enfant c’est probablement le moyen le plus simple de briser la glace avec les autres passagers alors foncez voyager sur le Transsibérien en famille !

Temps & horaires

Combien de temps dure les arrêts ?

Si vous lisez le cyrillique, vous pouvez facilement consulter le tableau des horaires près de la cabine de la provodnitsa pour connaître l’arrivée et le départ de votre train dans chaque ville.
Dans certaines petites villes, le train ne s’arrêtera que quelques minutes et aucun passager n’est autorisé à descendr. Dans les grandes villes, les trains peuvent s’arrêter pendant une heure voir plus.

Je ne vous recommanderais pas d’aller visiter le centre ville pendant l’arrêt, juste au cas où vous auriez mal compris l’heure ou quoi que ce soit. Ne prenez pas le risque, le train ne vous attendra pas.

Heure de Moscou

Jusqu’en 2018, tous les trains à travers la Russie circulaient à l’heure de Moscou, ce qui à mon avis n’était vraiment pas pratique au milieu de la Sibérie et avec cinq heures d’avance sur la capitale.
Aujourd’hui vous n’avez plus à vous en soucier, ils sont tous à l’heure locale !

Les gares

Lorsque vous entrez dans n’importe quelle gare, même les plus petites, vous devez passer un contrôle de sécurité où vos bagages sont scannés et vous passez dans un détecteur de métaux.

Les panneaux de départ sont principalement écrits en cyrillique dans tout le pays, mais vous pouvez facilement comparer le nom sur votre billet & celui sur le tableau ou simplement chercher le numéro du train.

Dans les grandes villes, les mots arrivées, départs, heure et peuvent être traduits en anglais sur le tableau comme sur l’image ci-dessous mais au cas où le seul mot dont vous devez vous souvenir est « путь » (« poute ») qui signifie « voie ».

115 1

Kassa – La billeterie

La kassa est le guichet où vous pouvez acheter vos billets de train. Les dames qui y travaillent ne parlent pas anglais, il faudra faire la queue au milieu des babouchkas et faire la queue en Russie c’est vraiment une expérience, oubliez votre espace personnel.

Si vous ne parlez pas russe, utilisez simplement le traducteur (le français vers le russe fonctionne plutôt bien sur Google Traduction) sur votre téléphone en mentionnant l’endroit où vous voulez vous rendre, le jour, la couchette du haut ou du bas, la classe et n’oubliez pas non plus d’écrire que vous ne voulez pas d’assurance. Si tout est mentionné, elle ne vous posera même pas une seule question et vous aurez peut être droit à un sourire si c’est votre jour de chance !

Cafétéria

Dans de nombreuses gares on trouve un café et même une stolovaya (un genre de cantine). Ils y servent généralement tous les plats russes classiques, du bortsch aux pelmenis en passant par la salade olivier.

Kiosque sur le quai

Dans certaines villes, il y a de petits kiosques directement sur le quai de la gare où l’ont peut acheter de la nourriture de base comme des nouilles instantanées et des pirojki, mais aussi des jeux de cartes et toutes sortes de choses dont vous pourriez avoir besoin pour le voyage.

A faire & ne pas faire : les règles à suivre

Quelques règles à suivre dans le train :

  • Ne monopolisez pas la table.
    Même si vous avez réservé la couchette du bas, la table ne vous appartient pas, les passagers des couchettes supérieures ont tous les droits de l’utiliser et ils s’assiéront sur votre lit. C’est comme ça que ça fonctionne.

  • Ne vous saoulez pas.
    D’abord parce qu’il est désormais interdit de boire de l’alcool en dehors du wagon-restaurant (je sais, vous avez vu des vloggers voyage sur Youtube le faire …). Deuxièmement, vous allez ennuyer les gens à côté de vous si vous parlez fort et riez aux éclats. Soyez respectueux envers les autres.

  • Ne restez pas trop longtemps dans la salle de bain. Pensez à tous les autres passagers.

  • Ne faites pas cuire vos nouilles au beau milieu de la nuit.
    Ça sent mauvais. Vraiment mauvais. Même si vous embarquez dans le train tard le soir et que vous avez faim, et bien mangez autre chose. Il n’y a rien de pire que d’être réveiller en pleine nuit par une odeur de nouilles instantanées fraîchement préparées dans un train déjà mal aéré.
4 1

Les arrêts préférés des voyageurs

Planifier les bons arrêts sur le Transsibérien peut être difficile au vu de la taille du pays et du nombre de villes et villages le long de la voie. Voici une liste des meilleurs arrêts à faire selon les célèbres guides de voyage et autres blogueurs.

  • Moscou
  • Kazan
  • Yekaterinbourg
  • Novosibirsk
  • Krasnoyarsk
  • Irkoutsk
  • L’ïle d’Olkhon (Baïkal)
  • Oulan Oude
  • Vladivostock

Alternatives

Pour voir les meilleurs arrêts & détours du Transsibérien selon moi, cliquer ici

Trans-Siberian

Coût

Comme indiqué plus, il n’y a pas un seul billet de train spécial Transsibérien. Ce n’est pas un train touristique à arrêts multiples.

Vous devez acheter un billet pour chaque arrêt que vous souhaitez faire. Le prix de votre voyage en Transsibérien dépendra du nombre d’arrêts que vous ferez, de la classe de train dans laquelle vous voyagerez et des dates car pendant la haute saison (été et jours fériés) les prix peuvent littéralement doubler ou plus.

Voici des exemples de voyages pour vous permettre de comparer les coûts. Au moment de la rédaction de cet article, le taux de change est de 1€ = 60₽ | 1₽ = 0,0166€

Combien coûte le Transsibérien ?

Mars 2022Juin 2022
Moscou – Kazan1 500 ₽ = 25€2 000 ₽ = 33€
Kazan – Yekaterinbourg1 600 ₽ = 27€2 000 ₽ = 33€
Yekaterinbourg – Irkoutsk2 700 ₽ = 45€3 600 ₽ = 60€
Irkoutsk – Oulan Oudé1 200 ₽ = 20€1 800 ₽ = 60€
Oulan Oudé – Vladivostok2 800 ₽ = 47€3 500 ₽ = 58€
Total164€244€

C’est un exemple de prix total avec 5 arrêts classiques en troisième classe, qui est la moins chère.

Et voici un exemple de prix pour un trajet direct sans arrêt :

Moscou – Vladivostok Mars 2022 Moscou – Vladivostok Juin 2022
1ère classe21 000 ₽ = 350€
2nde classe11 000 ₽ = 183€13 000 ₽ = 216€
3ème classe8 000 ₽ = 133€9 800 ₽ = 163€

Les prix peuvent sembler très bas pour quelqu’un venant d’un pays « riche » mais pas pour un russe moyen

photo 2022 03 12 21 44 02 e1647180396911
Moscou – Vladivostock direct en Mai 2022

Vous pouvez noter que plus vous faites d’arrêts, plus le voyage sera cher. La troisième classe est vraiment la meilleure option si vous voyagez avec un budget sérré.
Cependant, si vous choisissez de voyager en plein été, la demande est forte et les prix peuvent s’envoler, même en platskart.

Tous les tarifs donnés ici sont des moyennes et uniquement à titre informatif. Si vous voulez des prix réels à des dates précises, consultez directement le site Web/l’application officiel RZD

Voyage en été ou en hiver ?

La plupart des gens ne penseraient même pas une seconde que voyager sur le Transsibérien en plein hiver peut être une option. Vous devez me penser folle ne serait-ce que de le mentionner.

Changez d’avis avec ces 5 raisons simples de voyager sur le Transsibérien en hiver :

  • Si vous n’habitez pas au Canada ou dans pays scandinave, c’est votre chance pour ressentir des températures extrêmes !
  • Les trains n’ont pas besoin d’être réservés à l’avance, les gens voyagent moins qu’en été. Alors si vous aimez faire des projets de dernière minute, vous pourrez acheter votre billet de train le jour du départ.
  • Vous pourrez profiter des activités hivernales russes un peu folles : patin à glace, pêche, balade en voiture, randonnée, tout ça sur un lac ou une rivière gelée ! Et même vous baigner si vous osez !
  • Le lac Baïkal est à son plus spectaculaire en hiver.
  • La neige donne l’impression à n’importe quel kremlin et église orthodoxe de sortir tout droit d’un compte de fées !

Je pourrais continuer avec cette liste mais je parie que vous êtes déjà convaincu !

Trans-Siberian

Plus de conseils

  • Billet éléctronique : si vous voyagez en hiver, je vous conseille d’imprimer votre billet de train pour une raison simple : votre smartphone ne durera que quelques minutes à l’extérieur lorsqu’il fait -30°C. Bon courage pour le réchauffer à temps et pouvoir le montrer à la provodnitsa !

  • Si vous arrivez tard le soir à votre destination, réservez une chambre d’auberge/hôtel à l’avance pour ne pas avoir à errer dans une ville inconnue au milieu de la nuit à chercher un endroit où dormir.

Booking.com et AirBnB ont suspendu leurs activités en Russie. La meilleure alternative pour trouver un hôtel, une maison d’hôtes, ou même un appartement en location à court terme pendant votre voyage est Ostrovok.ru. Cliquez ici pour plus d’informations.

  • N’oubliez pas d’apporter des distractions comme des livres, de la musique, etc.

  • Apportez des bonbons/sucreries à partager. Tout le monde en Russie aime les konfietki et ils sont largement disponibles dans n’importe quel supermarché. Ca vous aidera à briser la glace avec les autres passagers.

  • Planifiez vos arrêts et réservez vos billets un peu à l’avance si possible si vous voyagez en haute saison (été et jours fériés).

  • Achetez un Podstakannik, une tasse en verre avec un socle en métal dans le train (la provodnitsa en vend), pour garder un souvenir du Transsibérien !

  • Apportez des boules quies (et un masque pour les yeux si la lumière vous gêne), et vous dormirez comme un bébé !

  • Dernier conseil majeur : soyez réaliste.
    Le Transsibérien n’est pas un voyage romantique à bord du luxueux Orient-Express. C’est basique, lent, il n’y a pas beaucoup d’intimité et vous vous ennuierez à un moment donné.
    Mais vous serez complètement immergé dans la culture russe et la vie quotidienne des habitants. Pour moi, voyager c’est ça !
Transsibérien

J’ai essayé de rendre ce guide du Transsibérien aussi complet que possible pour vous aider à planifier votre parfaite aventure à travers la gigantesque Russie.

Dites moi en commentaires si vous avez trouvé ce guide de voyage utile et n’hésitez pas si vous avez des questions ou des suggestions !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *