Comment visiter l’île d’Olkhon, le centre chamaniste russe du Baïkal

Comment visiter l’île d’Olkhon, le centre chamaniste russe du Baïkal

Buddhist and ancient pagan polls covered of prayer flags on the island of Olkhon on Baikal lake in Siberia in Russia

L’île d’Olkhon est située sur le plus grand lac d’eau douce du monde, le lac Baïkal, dans la république de Bouriatie, au cœur de la Sibérie et à des milliers de kilomètres de Moscou. Chaque année, il attire des touristes russes et étrangers mais aussi des adeptes du chaminisme.

Olkhon est un lieu incontournable lorsque vous voyagez sur le Transsibérien, un petit détour depuis Irkoutsk selon les standards russes.

Pleine de légendes, de croyances et de super pouvoirs, l’ïle d’Olkhon est considéré comme le centre du chamanisme de Sibérie qui occupe une place très particulière pour le peuple bouriate.

Dans ce guide de voyage détaillé sur Olkhon vous trouverez tout ce que vous devez savoir pour visiter l’île : comment se rendre à Khuzhir depuis Irkursk, où dormir et bien sûr les meilleurs endroits à visiter + mes conseils perso.

Guide de voyage Olkhon 2

Note : En faisant des recherches pour cet article, j’ai remarqué que les premiers résultats de recherche Google sont des articles de blog de voyage qui mentionnent à peine l’importance du Baïkal et de l’île d’Olkhon dans le chamanisme en Russie/Asie et les croyances du peuple bouriate.

Olkhon, c’est plus que des noms de caps mystiques, plus que des rubans colorés accrochés aux arbres et à des poteaux en bois. Vous n’avez pas besoin d’être croyant pour sentir que cet endroit ne ressemble à aucun autre.

Peut-être que c’était l’emplacement d’Olkhon elle-même, à des milliers de kilomètres de Moscou, un endroit solitaire où je ne me suis pas sentie seule, peut-être que c’était le silence complet qui l’entourait, car très peu de gens veulent visiter une île plutôt vide par -20 °C, ou peut-être même que c’était le résulat de Diedushka Mikhaïl qui m’avait béni à la chamane avec de la vodka la semaine précédente sur les rives du Baïkal dans la région de Bargouzine … qui sait !

Olkhon est un endroit très spécial pour les Bouriates, et ça l’a été églement pour moi.

Les bases à connaître sur l’île d’Olkhon

• L’île d’Olkhon est située sur le lac Baïkal dans la République de Bouriatie en Sibérie centrale et mesure environ 70 kms de long et 15 kms de large.

• Le nom « Olkhon » en langue bouriate signifie « petite forêt » ou « peu boisée ».

• Il y a une ville (qui ressemble plus à un gros village pour moi) nommée Khoujir et quelques petits villages ça et là dispersés à travers l’île.

• Assurez-vous d’avoir suffisamment de roubles en espèces car il n’y a pas de bureau de change ni de banque ou DAB sur l’île.

• Le signal téléphonique avec MTS, Megafon et Beeline fonctionne assez bien à Khoujir mais parfois pas dans les endroits plus reculés de l’île.

• Il y a aussi 2 pharmacies, un bureau de poste et un centre d’information touristiques au 29 Baykalsk à Khoujir.

• Il n’y a pas de routes goudronnées sur l’île à cause des lois environnementales qui protègent le territoire du Baïkal. Une bonne chose ? Pas du tout. On estime que plus de 150 000 touristes visitent Olkhon chaque année, surtout en juillet-août, quelques étrangers (dont la moitié sont des Chinois) mais aussi beaucoup de Russes qui viennent avec leurs propres voitures et font des pistes parallèles aux principales qui elles sont dans un état déplorable. En faisant ça, ils détruisent tout simplement la steppe.

La bonne nouvelle est qu’une route goudronnée doit être contrsuite en 2024, mais à seulement sur 5 kilomètres depuis les ferries vers Khoujir.

Qui sont les Bouriates ?

Le peuple bouriate est originaire de Sibérie et habite la région autour du lac Baïkal. Leurs origines remontent à plusieurs siècles et on pense qu’ils ont migré vers la Sibérie depuis l’Asie Centrale et la Mongolie. Ils menaient un mode de vie nomade jusqu’à la Révolution Bolchévique et de nombreuses coutumes ont disparu pendant l’époque soviétique. Les Bouriates ont maintenu un lien spirituel profond avec le monde naturel, influencé à la fois par les traditions chamanistes et bouddhistes.

Ils sont souvent divisés en 2 « groupes » : les Bouriates de l’Est (Oulan-Oudé, la vallée de Bargouzine et ses environs) sont majoritairement bouddhistes et les Bouriates de l’Ouest (île d’Olkhon par exemple) ont des croyances plus chamanistes. Mais dans l’ensemble, ils pratiquent un mélange de chamanisme et de bouddhisme tibétain, embrassant des croyances spirituelles qui honorent la nature et les esprits ancestraux.

Ils constituent l’une des plus grandes minorités turco-mongoles de Sibérie et possèdent leur propre république de Bouriatie au sein de la Fédération de Russie mais aussi pendant l’URSS avec l’RSSA Bouriate (République Socialiste Soviétique Autonome Bouriate).

Photo ancienne de 3 hommes bouriates devant une yourte au XIXeme siècle en Sibérie

Olkhon & le chamanisme

Pourquoi l’île d’Olkhon est-elle considérée comme le centre du chamanisme en Sibérie ?

Olkhon est souvent désignée comme le centre spirituel du chamanisme de l’Asie du Nord. Au XIIIe siècle, de nombreux croyants ont fui les persécutions sous les règnes de Gengis Khan et de Kublai Khan et aux XVIIe et XVIIIe siècles, les chamanes bouriates se sont cachés sur Olkhon pour échapper aux persécutions des lamas bouddhistes.

Pour les adeptes bouriates/sibériens du chamanisme, Olkhon est un lieu sacré où vivent les esprits du Baïkal. Selon la légende, c’est ici que le Khan Khouté-Baabaï est descendu du ciel. Son fils Khan Shoubouu Noyon a été le premier à recevoir un édon chamaniqueé du Dieu Tengri.

Dans les années 1990, les chamanes de Bouriatie ont officiellement reconnu l’île d’Olkhon comme le centre de culte d’importance pan-mongole et d’Asie centrale.

J’ai lu quelque part qu’il devrait y avoir un Taïlagane (rituel chamanique) appelé « Ехэ тайлаган » en bouriate célébré au début de l’été chaque année et ça se produit parfois près de Khoujir.

Comment se rendre sur l’île d’Olkhone ?

  • Depuis Irkoutsk en hiver : En marshroutka jusqu’à Khoujir via une route sur le Baïkal gelé. Ça varie chaque année mais à peu près de début février à mi-avril, la route de glace est surveillée 24h/24 et 7j/7 par le МЧС, le Ministère des Situations d’Urgence, c’est donc une route agréée par le gouvernement, pas de soucis à se faire.

    La route s’étend sur 11 kilomètres, part du village de Kourkout jusqu’aux rives d’Olkhon. Il y a au moins un bus par jour qui part le matin (9h) de la gare routière d’Irkoutsk, mais vous pouvez également le prendre depuis le marché central d’Irkoutsk (juste ici sur Yandex maps regardez le panora de 2020, vous verrez les marshroutka avec le nom d’Olkhon Express dessus, super facile à repérer).
  • Depuis Irkoutsk en été : En marshroutka et ferry. Les ferries (il y en a 3 différents) partent quotidiennement du village de Sakhiourta et sont gratuits, vous payez donc votre trajet en marshroutka d’Irkoutsk à Khoujir. La priorité est normalemment donnée aux minibus sur les véhicules privés.

    Il y a des bus quotidiens depuis la gare routière d’Irkoutsk ou le marché central (regardez au-dessus la section hiver), mais si vous n’avez pas votre billet à l’avance, il est peut-être préférable de l’acheter à la gare à l’avance. Le ticket coûte environ 2000₽ et le trajet prend de 6 à 7 heures.

    Notez que vous pouvez demander à ce que la marshroutka vienne vous chercher directement à votre hôtel comme le suggèrent de nombreux blogs, le chauffeur peut également aller chercher d’autres personnes. Vous allez donc tourner en ville pendant un certain temps avant de vraiment prendre la route vers l’île d’Olkhon. Je vais toujours à l’arrêt de bus/à la gare en espérant que tout le monde fera de même pour qu’on puisse tous partir le plus rapidement possible, les trajets en Russie sont bien assez longs comme ça.

    Le bus s’arrêtera dans un café pour déjeuner (un endroit pas cher, comptez dépenser environ 500₽ pour une salade, un repas chaud et une boisson)
  • Depuis Irkoutsk entre les saisons hiver et été : c’est-à-dire en janvier et de mi-avril à mi-juin, le lac n’est pas complètement libre de glace ou n’est pas suffisamment gelé, donc les ferries ne circulent pas et les véhicules ne sont pas autorisés à rouler sur le lac.

    Au lieu de ça, les locaux utilisent une sorte d’aéroglisseur. Ils partent du village de Sakhiourta comme les ferries (MPC). (voir le site internet pour l’actualité des itinéraires & calendrier). L’aéroglisseur est un Khivus de fabrication russe, le billet est en supplément et était de 500₽ en 2023.
  • Depuis Oulan-Oude en avion : Oui, vous pouvez rejoindre l’île d’Olkhon par les airs avec la compagnie aérienne SiLA (Siberian Light Avion Airlines) d’Oulan-Oudé à Khoujir pour 1035₽ l’aller simple. Il y a plusieurs vols par semaine dans un avion L-410 Turbolet de 19 places (pas un Tupolev hein …). Si vous possédez une carte russe, vous pouvez acheter vos billets directement sur le site de la compagnie aérienne Aurora (en partenariat avec SiLA Airlines). Apparemment, ils volent très bas et on a de superbes vues du Baïkal depuis les airs.
Un chemin route sur l'île d'Olkhon sur le lac Baîkal en Sibérie en Russie

Quelle est la meilleure période pour visiter l’île d’Olkhon ?

Je ne suis allée visiter le Baïkal et l’île d’Olkhon qu’en hiver et je ne saurais que le recommander. Rouler dans un Boukhanka UAZ d’aspect très soviétique sur le lac le plus profond du monde (ne jamais mettre sa ceinture de sécurité au cas ça craque) est tout simplement dingue. On sent le Baïkal vivant sous les pieds, on l’entends craquer, on voit la bulle d’air gelée qui y sont emprisonnées, et les piles de glace d’un bleu profond sont incroyables. Une expérience unique vraiment ! Le plus, c’est que tout le monde n’a pas le courage de visiter la Sibérie en plein hiver donc il y a beaucoup moins de touristes. Vous pouvez simplement vous y allez à la dernière minute sans aucune réservation.

Un rocher entouré du lac Baïkal glacé en Sibérie


Juillet et août c’est la saison touristique au lac Baïkal et celle où la plupart des gens, russes et étrangers, visitent Olkhon. Les plus : vous n’avez pas besoin d’équipement spécial hiver, vous pouvez camper sur la plage et vous baigner dans le lac. Les moins : des « foules » de touristes (oui, pour la Sibérie généralement vide, c’est bondé), des files d’attente pour prendre les ferries et il est recommandé de réserver son hébergement à l’avance.

Le cap Burkhan et le Rocher du Shaman sur l'île d'Olkhon sur le lac Baïkal, Russie

Où dormir sur l’île d’Olkhon

Il y a de nombreux hébergements pour tous les budgets à Khoujir, des hôtels aux auberges et maisons d’hôtes, certains proposent une demi pension ou complète, banya et location de vélos. Voici quelques suggestions que vous pouvez réserver et payer à l’avance avec votre carte Visa/Mastercard :

• Pas cher : Bagulnik Hotel

• Milieu de gamme : Usadba Nabaimar or Dacha BaikalEco Hotel €€

• Haut de gamme : Villa Malina Hotel €€€

• Camping : Si vous voyagez en été, vous pouvez camper gratuitement presque partout où vous le voulez. Bien sûr, ne laissez aucune trace, ce que les touristes russes n’appliquent pas toujours, donc ne soyez pas surpris de voir des déchets et autres sacs plastique.

Où et quoi manger sur l’île d’Olkhon

Olkhon est une île donc bien évidemment il y a beaucoup de plats de poisson et si vous n’avez pas le temps de visiter ou si vous n’allez tout simplement pas à Oulan-Oudé (vous allez louper la tête géante de Lénine et les Datsans – temples bouddhistes), alors c’est votre chance de goûter à la cuisine bouriate. Quelques plats que je vous recommande :

• Pozy or Bouzy (буузы en Bouriate – gros débat sur la manière de le dire) est l’un des plats nationaux de Bouriatie. Si vous connaissez la cuisine géorgienne, c’est la version locale des khinkali. Ils se mangent de la même façon : on croque, boit le bouillon et mange le reste du dumpling. Ils sont censés avoir exactement 33 plis.

• Boukhler (бухлер) est un ragoût d’agneau mais on en trouve aussi à base de bœuf.

• Shoulen (Шулэн) est un bouillon d’agneau avec des petites pâtes dedans, un peu comme les lagman d’Asie Centrale.

• Sagoudaï (Сагудай) similaire à un carpaccio, il est préparé avec du poisson cru, du vinaigre et de l’oignon. Assez cher.

• Salade russe à la Baïkal, pas sûr qu’il y ait un vrai nom : ce sont les habituels œufs durs, légumes, herbes et mayonnaise + l’ingrédient local, l’omul fumé.

• La soupe de poisson, à chacun sa version qui inclus parfois du caviar rouge alors attention si comme moi vous n’êtes pas fan des œufs de poisson.

• Divers plats de poisson tels que du poisson grillé, du poisson au four et si vous pouvez trouver des pirojki de poisson, ils vraiment sont délicieux.

• On trouve également des desserts avec du miel, diverses baies comme des canneberges, baies d’argousier et des pignons de pin.

• Thés à la sibérienne : thé à l’argousier (je suis une grande fan d’ablepikha chai), thé noir aux baies, herbes, miel.

Quelques cafés/restaurants que je recommande à Khoujir :

  • Café Baikal view
  • Villa Malina Olkhon
  • Café Ol’khon
  • Udatsha in small café in the village of Khakhantsy not of Khuzhir
  • Café Dakay
Dumplings bouriates, île d'Olkhon sur le Lac Baïkal en Russie


Note : si vous voyagez en hiver, il se peut qu’il y ait beaucoup moins de cafés ouverts car ce n’est pas la saison touristique.

Les 13 meilleurs endroits à visiter sur l’île d’Olkhon

Certains endroits sont facilement accessibles à pied depuis Khoujir, que vous voyagiez en hiver ou en été. Les habitants proposent aux visiteurs des visites sur et autour du lac en hiver dans leur Boukhanka UAZ, ainsi que des excursions en bateau, en kayak et des promenades à cheval pendant les mois les plus chauds. Pour organiser un tour, demandez simplement à votre maison d’hôtes.

Le cap Bourkhan & le Rocher du Chamane

Le cap Bourkhan avec le Rocher du Chamane est l’endroit le plus célèbre de l’île d’Olkhon, situé 15 miunutes de marche du village de Khoujir.

Selon la légende, l’esprit/propriétaire d’Olkhon Khan Khouté-Baabaï vit dans la grotte (Bourkhan signifie « dieu »). Les Bouriates ont beaucoup de superstitions à propos de la grotte : il ne faut pas rouler (véhicules et vélos) à côté du Rocher du Chamane de peur de déranger l’esprit, les enfants deviendront fous s’ils entrent dans la grotte et les femmes deviendront stériles (la dame de ma maison d’hôtes m’a très sérieusement dit de ne pas y entrer).

Certains pensent également que Gengis Khan est enterré dans la grotte, mais les recherches archéologiques ne l’ont jamais retrouvé.

Cap Burkhan, île d'Olkhon, Baïkal, Russie

Les Bouriates considèrent le Rocher du Chamane comme sacré et même à l’époque les bouddhistes l’utilisaient comme sanctuaire et les orthodoxes avaient placé une icône à l’intérieur.

Apparemment, plusieurs personnes tombent chaque année en escaladant le Rocher du Chamane : coïncidence ou résultat d’un esprit en colère ?

Les 13 piliers

Les 13 piliers sont appelés « serge » en langue bouriate. Ils sont situés en face du cap Bourkhan, juste avant la descente vers le Rocher du Chamane. Ils représentent les liens entre les « 3 mondes » ; comme un arbre, les racines sont comme « l’enfer » et le haut représente le ciel. Pour les chamanes et les croyants, les piliers sont sacrés et constituent un moyen de communiquer avec les esprits.

Chacun des piliers représente les 13 fils (noyons) du dieu Tengri descendu sur terre pour juger les hommes. Ils sont situés en face de Bourkhan car l’esprit de Khan Khouté-Baabaï vivrait dans la grotte.

Les rubans colorés qui recouvrent les serges sont en fait appelés khadak (comme les Khata tibétains), ils portent des messages/prières aux dieux lorsque le vent souffle. Différentes couleurs pour différentes demandes, par exemple le blanc est pour la santé, le rouge pour les affaires familiales et le bleu est considéré comme universel.

13 pillers chamaniques plein de drapeaux de prières sur l'île d'Olkhon, Baïkal, Russie

Les serges ne doivent pas être détruit et doivent tomber d’eux-mêmes mais apparemment un sur Olkhon s’est cassé en 2021, les chamans ont dit que ce n’était pas le bon bois et l’ont vu comme un signe de mauvais augure.

Plage de la baie de Saraïski

La plage de Saraïski s’étend sur trois kilomètres le long de la baie Saraïski, juste à côté de Khoujir. Vous pouvez aller nager pendant les mois d’été et même aller à l’un des banya placés directement sur la plage.

Vue aérienne de la Bay de Saraïsky proche de Khoujir sur l'île d'Olkon au lac Baïkal en Russie

Le lac Khankhoï

À 15 kms au sud de Khoujir se trouve Khankhoï, un lac séparé du lac Baïkal par une étroite bande de terre. Si l’eau du Baïkal est trop froide pour nager même en plein été, allez à Khankhoï où elle est beaucoup plus chaud.

Vue aérienne du lac Khankhoï sur l'île d'Olkhon, Lac Baïkal, Russie

Le musée ethnographique/village traditionnel bouriate

Le musée ethnographique est un village bouriate traditionnel situé environ 5 kilomètres avant Khoujir sur la route du ferry dans le village de Maly Khoujir.

Vous ne trouverez pas de yourtes bouriates traditionnelles utilisées par les nomades mais des maisons en bois en forme de yourte arrondie. C’est ainsi que vivaient les Bouriates lorsqu’ils ont quitté leur vie nomade pour la première fois. C’est intéressant car les maisons sont à mi-chemin entre une isba russe et une yourte. Entrée 800₽, gratuite pour les enfants.

2 femmes bouriates en costumes traditionels au musée ethnographique_village bouriate traditionnel, ïle d'Olkhon, Lac Baïkal, Russie

Le cap Khoboï et le rocher Deva

Le cap Khoboï est la pointe nord de l’île d’Olkhon. Des excursions d’une journée au départ de Khoujir sont organisées toute l’année. Habituellement, les s durent toute la journée, comprennent un déjeuner et des arrêts à de nombreux endroits tout au long de l’itinéraire. J’y suis allée en hiver, nous avons donc roulé toute la journée sur le Baïkal gelé dans un van UAZ. Les tarifs sont d’environ 2 000 P/personne) En été, des excursions en bateau peuvent également être organisées jusqu’au cap Khoboï.

Les habitants disent que depuis la mer, le cap ressemble a un visage de femme et, selon la légende, elle a été punie et transformée en pierres pour ses péchés.

Si vous avez de la chance, vous pourrez voir des phoques. Khoboï signifie « crocs » en bouriate.

Bukhanka UAZ van sur le lac Baïkal gélé en hiver devant le Cap Khoboy et le Rocher Deva, île dOlkhon, Baïkal, Russie

Le lac Shara – Nour

Le lac Shara-Nour est situé presque au centre d’Olkhon et est en quelque sorte caché parmi les montagnes et les forêts. Son nom signifie « lac jaune » en langue bouriate.

La boue du lac est connue pour ses propriétés curatives en raison du soufre qu’elle contient, mais à l’époque, les bulles provenant du sol étaient considérées comme créées par un serpent maléfique et les habitants évitaient l’endroit.

Une visite à Shara-Nour peut être inclue dans un tour au cap Khobo, hors hiver.

Le lac Shara - Nur entouré de montagnes sur l'île d'Olkhon sur le lac Baïkal en Russie

Le cap Toutyrkhey

Le cap rocheux Toutyrkhey est situé dans la partie sud de la côte ouest d’Olkhon. Toutyrkhey est l’un des caps de la péninsule de Kobylya Golova

Il s’agit d’une falaise abrupte de 60 mètres faisant face au détroit de Maloye More, le détroit de la « Petite Mer » qui sépare Olkhon du continent.

De nombreuses découvertes archéologiques y ont été faites, notamment un balcon en demi-cercle face au Baïkal et les ruines de plusieurs bâtiments datant du Xe siècle environ.

Le cap Toutyrkhey sur l'île d'Olkhon sur le Baïkal en Russie

Le cap Sagan-Khoushoun ou le Rocher des Trois Frères

Le cap Sagan-Khoushoun est un cap d’un kilomètre de long qui semble blanc depuis la mer, d’où son nom en bouriate « cap blanc ». Son deuxième nom le Rocher des Trois Frèes fait référence aux 3 rochers en forme de pyramide présents sur le cap.

La légende locale raconte qu’un chaman refusa de laisser sa fille se marier et qu’elle s’enfuit avec son amant. Le père a demandé à ses 3 fils de retrouver leur sœur, ce qu’ils ont fait mais elle les a suppliés de ne pas le dire. Ils sont rentrés chez eux en disant qu’ils ne l’avaient pas retrouvée, mais le père savait qu’ils avaient menti car il était chaman. Il les a transformés en pierre.

Le cap Sagan-Khushun et les rochers des trois frères sur l'île dOlkhon en hiver vu depuis le lac Baïkal gélé en Russie

Le cap Khorgoï & le mur Kourykan

Le cap Khorgoï est situé au sud d’Olkhon. Des parties d’un ancien mur appelé le mur Kourykan se dressent sur le cap et daterait du VIème siècle environ, mais son objectif n’est pas clair. Certains pensent que le mur avait un but défensif, d’autres disent qu’il faisait partie d’un bâtiment utilisé pour les sacrifices.

Le mur Kourykan doit son nom au peuple Kourykan qui habitait la région et qui l’aurait construit.

Le cap Khorgoy et le mur Kourykan sur l'île d'Olkhon sur le lac Baïkal en Russie

La grotte Metchta

La grotte Metchta, qui signifie « grotte des rêves », a été découverte dans les années 1960. Selon les spéléologues, elle mesure plus de 800 mètres de long et a environ 25 millions d’années. Elle est couverte de formations variées, de jolies stalactites et stalagmites qui lui ont valu le nom de « grotte des rêves ».

La grotte des rêves, île d'Olkhon, Baïkal, Russie

Le village d’Ouzoury & le mont Rab

Ouzoury est un petit village situé à côté des monts Talgoï et Rab au nord d’Olkhon. C’est là où a été fondé la première station météorologique de l’île (le vent glacial de Barguzin y souffle, similair au vent de Bora). On peut gravir le mont Rab en quelques heures pour une vue imprenable.

Vue depuis la montagne du petit village d'Ouzoury et du mont Rab sur l'île d'Olkhon sur la lac Baïkal en Russie

L’île d’Ogoï et le stupa blanc

L’île d’Ogoï est située dans le détroit de Maloye More entre Olkhon et le continent. Un stupa blanc y a été construit en 2005. L’île se trouve à proximité d’Olkhon et est un lieu de pèlerinage populaire pour les Bouriates bouddhistes.

L’emplacement du stupa n’a pas été choisi au hasard mais d’après les prédictions de plusieurs lamas, même si les chamanes locaux s’y opposaient totalement. À l’intérieur du stupa ont étaient placé diverses reliques bouddhistes et une figurine en bronze de Troma Nagmo, importante dans le bouddhisme tibétain.

L'ïle Ogoy et la stupa blanche, Baïkal, Russie

Plus d’endroits à visiter

D’autres lieux à visiter : les dunes de sable de Peschany, le cap Khorin-Irgi, Tashkiney Pad, la baie de Zagli, le cap Shounte-Levy et le Rocher de l’amour, le cap Khalte, le mont Zhima, la porte d’Olkhone. (Ольхонские Ворота) le détroit séparant l’île du continent.

Tous les emplacements sur une carte

FAQ

Combien de temps faut-il passer sur Olkhon ?

3 jours / 2 nuits c’est le minimum. Le premier jour, vous arriverez dans l’après-midi. Si vous quittez Irkoutsk le matin, vous aurez le temps d’explorer les environs de Khoujir, le deuxième jour, vous pourrez faire un tour de l’île et le troisième jour, vous retournerez à Irkoutsk. . J’ai passé une semaine sur l’île d’Olkhon début mars, je ne me suis pas ennuyée du tout.

Le lac Baïkal vaut-il vraiment le détour ?

Absolument. Le Baïkal est le plus grand lac d’eau douce de notre planète, plein de légendes et de super pouvoirs pour les locaux, et vous pourriez le ressentir aussi ! Une expérience unique dans une vie à mon avis.

Est-ce cher de visiter le lac Baïkal et l’île d’Olkhon ?

Non, c’est certainement moins cher de visiter Olkhon pendant quelques jours que Moscou. Si vous voyagez sur Transsibérien, ce n’est qu’un détour par le chemin de fer et si vous voyagez en Sibérie juste pour le Baïkal, vous pouvez prendre un vol aller-retour Moscou – Irkoutsk pour 350 € en plein été (prix en mai 2024).

Guide de voyage Olkhon 1 1

Vous appréciez cet article et ces infos ? Pensez à m’offrir un chaï pour soutenir ce blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *