Nijni Novgorod : Yarmarka historique & coucher de soleil sur la Volga

Nijni Novgorod : Yarmarka historique & coucher de soleil sur la Volga

Vue de la Volga depuis le Kremlin de Nijni Novgorod en Russie

Bienvenue à Nijni Novgorod, cinquième plus grande ville de Russie à seulement 400 kilomètres de Moscou, une excellente étape sur le Transsibérien ou simplement pour une escapade depuis la capitale.

Située au confluent de l’Oka et de la Volga, elle a acquis un statut commercial majeur au début du XIXe siècle lorsque la célèbre foire Makariev a été transférée dans la ville et que les marchands venaient d’aussi loin que l’Europe occidentale, la Perse et la Chine pour vendre et acheter toutes sortes de marchandises. Aujourd’hui, c’est une ville charmante à découvrir avec beaucoup d’histoire, un Kremlin & ses 13 tours et où l’on peux voir les plus beaux couchers de soleil de Russie sur le plus long fleuve d’Europe, Matouchka Volga – « la mère Volga ».

Dans ce guide de voyage de Nijni Novgorod, je vous partage les 13 meilleurs endroits à visiter pour profiter au maximum de votre séjour + des conseils pour s’y rendre et où dormir.

Note : en faisant des recherches pour cet article, j’ai été surprise de découvrir que certaines personnes sautent totallement Nijni pendant leur voyage sur le Transsibérien simplement parce que c’est « trop ​​proche de Moscou »… Je suis allée visiter la ville 3 fois et je vous la recommande vivement si, comme moi, vous préférez les villes plus petites avec un centre historique que l’on peut décrouvrir à pied.

Guide de voyage à Nijni Novgorod sur le Transsibérien + Top 13 des endroits incontournables
Assurance voyage russie

Une assurance est obligatoire pour voyager en Russie et faire une demande de visa (et d’e-visa)

Je recommande Attollo Assistance (assistance 24h/24 et 7j/7, frais médicaux jusqu’à 35 000 €, rapatriement)


Nijni Novgorod et Veliki Novgorod c’est pareil que Novgorod ?

Non, Nijni Novgorod et Veliki Novgorod, aussi simplement appelée Novgorod, sont deux villes différentes. La dernière et la plus ancienne est située à 600 kilomètres au nord de Moscou (tandis que Nijni Novgorod est à 400 kilomètres au sud de la capitale) et a été fondée par un prince varègue nommé Riourik au IXème siècle. Plus tard, Veliki Novgorod/Novgorod est devenue la deuxième ville la plus importante après Kiev dans la Russie kiévienne (ou Rus’ de Kiev).

Le kremlin de Veliki Novgorod en Russie
Le Kremlin de Veliki Novgorod
« Saint-Pétersbourg est la tête de la Russie, Moscou est son cœur et Nijni Novgorod sa poche »
Proverbe russe du XIXe «Петербург – голова России, Москва – её сердце, а Нижний Новгород – карман»

L’histoire de Nijni : d’un centre commercial international à une ville soviétique fermée

Nijni Novgorod a été fondée en 1221 par le prince Youri II de Vladimir pour protéger les frontières sud de la Rus’ de Kiev des Tatars bulgares. Ivan le Terrible a ensuite lancé des attaques contre Kazan à partir de là. La ville était également stratégiquement située au confluent de la Volga et de l’Oka, servant de plaque tournante commerciale vitale entre l’est et l’ouest de la Russie médiévale.

Au XVIe siècle, Nijni Novgorod était devenue l’une des villes les plus importantes de Russie. La célèbre Yarmarka Makariev (la foire de Makariev), située à côté du monastère de Makariev, à environ 40 kilomètres en amont de la ville, a été détruite par un incendie. Les autorités ont décidé de la déplacer à Nijni. Des marchands de toute l’Europe occidentale, de Perse, d’Asie centrale et même de Chine venaient échanger des marchandises comme des fourrures, du thé, du fer, etc. C’était la plus grande foire de l’Empire russe.

La foire est décrite dans le livre de Jules Vernes (qui n’y est jamais allé d’ailleurs) « Michel Strogoff, le courrier du Tsar » et Alexandre Dumas voyage à travers la Russie.

Nijni Novgorod a pris une tournure très différente sous l’Union soviétique. En 1932, la ville a été rebaptisée Gorki en l’honneur de l’écrivain soviétique Maxim Gorki qui y est né et est devenue un centre majeur d’équipement militaire et d’industrie lourde. Elle est restée une ville soviétique totallement fermée de 1932 à 1990.

En 1990, avec l’effondrement de l’URSS, la ville retrouve son nom d’origine. Aujourd’hui, Nijni Novgorod est la capitale de l’oblast du même nom et la cinquième plus grande ville de Russie avec une population de 1 200 00 millions d’habitants. Elle est peuplée principalement de Russes slaves, mais aussi d’une petite communauté de Tatars Mishari qui parlent un dialecte de la principale langue tatare.

Comment aller à Nijni Novgorod et s’y déplacer

C’est très facile de rejoindre la ville, il y a même un aéroport international. Pour moi, le meilleur moyen de voyager à Nijni Novgorod reste le train :

  • Depuis Moscou par un train de nuit, il faut compter entre 5 et 8 heures.
  • Depuis Moscou par le train rapide Lastochka, ça prend 4 heures.
  • Depuis Saint-Pétersbourg en train de nuit, il faut 14 heures environ. Un train quotidien part vers 18h pour arriver à 8h30 le lendemain.
  • Depuis Kazan en environ 8 heures.

Vous pouvez réserver vos billets directement en ligne avec une carte Visa/Mastercard sur RussianTrain :

Conseil : ne sélectionnez pas les draps lors de la réservation de votre billet si vous voyagez pendant la journée, même si vous choisissez un billet en Platskarta de 7 heures, vous ne dormirez probablement pas. Je vous recommande de choisir un vrai siège (c’est-à-dire pas un lit couchette) entre Moscou et Nijni Novgorod si vous voyagez de jour.

Se déplacer dans la ville est également très simple : il y a un métro (2 lignes, 14 stations), le tramway et de nombreux bus. Cherchez directement sur Yandex maps le bon itinéraire et numéro.

Des gens qui traversent la route avec un bus qui arrive à Nijni Novgorod en Russie

Où dormir

Nijni été une ville hôte de la Coupe du Monde 2018, donc il y a plein d’hébergements de disponibles pour tous les budgets. Voici quelques suggestions d’hôtels et d’auberges réservables avec une carte Visa/Mastercard étrangère :

 Pas cher : Sota House Hostel, très bien situé. Un lit en dortoir pour 7€.

• Hôtel milieu de gamme : Baget Hotel, situé en plein centre historique à seulement quelques minutes à pied du Kremlin – environ 50€ la chambre double ; Butik-Otel Gallery située à moins de 5 minutes à pied de la place Minine et Pojarski – chambre double standard à partir de 49€ pour 2.

Hôtel 5* : Sheraton Nizhny Novgorod Kremlin, tout ce que vous attendez d’un hôtel Sheraton, avec un excellent emplacement sur la Teatralnaïa Ploshad . Chambre double à partir de 140€ pour 2.

Les 13 meilleurs endroits à visiter à Nijni Novgorod

Le Kremlin

Situé en haut sur la colline surplombant la Volga, le Kremlin de Nijni Novgorod était d’abord une forteresse en bois construite au XIVe siècle, elle brûla en 1513 et fut reconstruite en pierre 3 ans plus tard. Sous le règne d’Ivan le Terrible, des tours ont été ajoutées aux défenses pour lutter contre les attaques tatares pendant les sièges. Fait amusant : aucun ennemi n’a jamais franchi les murs du Kremlin.

Aujourd’hui, c’est une belle forteresse bien conservée avec 13 tours entièrement restaurées. À l’intérieur des murs du Kremlin, vous pourrez visiter la Cathédrale Saint-Michel-Archange datant du XVIIe siècle, la plus ancienne église de Nijni, des musées, etc.

Note : les bureaux du gouvernement local de l’oblast de Nijni se trouvent à l’intérieur du Kremlin.

Le site officiel du Kremlin

La rue Bolchaïa Pokrovskaïa

Une ancienne rue piétonne et la principale rue touristique de la ville, elle relie la place Gorki jusqu’à la place Minine et Pojarski au pied du Kremlin.

On y trouve de nombreux restaurants, cafés, bars et boutiques de souvenirs et un marché y a lieu en été. L’un des bâtiments qui se démarquent le long de Pokrovskaïa est celui de la Banque de Russie. Le palais a été construit en 1913 pour le 300e anniversaire de la dysnatie Romanov.

L’autre rue populaire de Nijni est Rojdestvenskaïa. C’est là où se trouve beaucoup de bars et donc la vie nocturne.

Le quai Verkhné – Voljskaïa

Le quai Verkhné – Voljskaïa longe la Volga, depuis la place Mimine et Pojarski jusqu’à la place Sennaïa. C’est un endroit populaire pour admirer le coucher de soleil sur la Volga et la cathédrale Alexandre Nevski.

Il y a beaucoup de grandes demeures du XIXème siècle le long de Vernkhne – Voljskaïa, en voici quelques-unes :
• la maison Roukavishnikov avec plus de 50 pièces a été construite en 1877 par le marchand Roukavishnikov.
la maison Grigoriev a été construite en 1851. Alexandre Dumas y a séjourné. Aujourd’hui, c’est une école d’architecture et de design.
la maison Sirotkine, qui abrite aujourd’hui la partie étrangère du Musée d’art d’État.

Le quai Fedorovski est un autre endroit idéal pour voir le coucher de soleil sur la Volga, le pont Kanavinski et il y a aussi un monument de Gorki et Jules Verne (il a écrit Michel Strogoff, le courrier du tsar, le personnage principal est passé par la foire de Nijni Novgorod).

Le grand escalier de Tchkalov

Nommé d’après le célèbre pilote d’essai soviétique Valery Tchkalov et construit en 1944 en l’honneur de la bataille de Stalingrad, l’escalier relie les quais Verkhne-voljskaïa et Nijne-voljskaïa avec 560 marches en forme de chiffre 8. Il y a des niveaux d’observations à mi-chemin sur les escaliers avec de superbes vues sur la rivière Orka et le fleuve Volga.

Pourquoi Tchkalov est-il célèbre ? En 1937, lui et deux autres pilotes soviétiques ont survolés le pôle Nord sans escale, de Moscou à Vancouver. 63 heures au total, un record jamais réalisé auparavant.

Le grand escalier de Tchkalov avec le Kremlin de Nijni Novgorod tout en haut, Russie

La cathédrale Alexandre Nevski

Située juste au confluent de l’Oka et de la Volga, dans la partie historique de la ville, la cathédrale a été construite en l’honneur de l’empereur Alexandre II en 1868 après sa visite à la foire. Ellle a été fermé dans les années 1920 mais n’a heureusement pas été détruite et sa restauration a commencé dans les années 1980. On trouve également une statue d’Alexandre Nevski sur son cheval devant et la cloche de la cathédrale.

Fabriquée en 2012 à Saint-Pétersbourg et transportée à Nijni sur la Volga, la cloche de 64 tonnes est en bronze et est la 3e plus grande cloche d’église de Russie pour célébrer le 400e anniversaire de la victoire de Mimine et Pojarski. Aucune idée s’ils envisagent un jour de l’accrocher quelque part …

La cathédrale Alecandre Nevski à Nijni Novgorod en Russie

Nijny Novgorod Yarmarka (= la foire)

Après l’incendie de Makariev, la foire a été déplacée dans la ville de Nijni Novgorod en 1817, dans cet immense bâtiment. On dit que plus de 2 500 magasins/stands y étaient ouverts à l’époque.

Depuis 1991, la foire a été transformée en centre d’exposition avec toutes sortes d’événements, il y a aussi un musée interactif sur l’histoire de la Russie et un café qui sert une cuisine russe inspirée de la foire de Makariev appelé « Samovarnaya » (€€).

Si vous êtes intéressé par l’histoire de la foire, jetez un oeil à cet article de blog russe (traduisez-le dans votre navigateur). Ça explique comment la foire fonctionnait, ce que les gens échangeaient, où ils séjournaient et même où ils priaient en fonction de leur religion. Hyper intéressant !

La foire de Nijni Novgorod en Russie

La place Mimine et Pojarski

Vous connaissez déjà le marchand Kouzma Minine et le prince Dmitri Pojarski de la Place Rouge à Moscou, la statue des deux hommes juste en face de la cathédrale Saint-Basile. Il y en a une copie sur cette place qui porte leur nom. Ils représentent l’unité entre le peuple et l’État, mais qui étaient-ils exactement ?

Pour faire court, c’était les chefs de la milice qui a libéré Moscou de l’occupation polonaise pendant le « Temps des troubles » (c’est-à-dire la première guerre civile de Russie) en 1612.

Mimine était un marchand de Nijni Novgorod et celui qui a incité au soulèvement populaire. Il est désormais enterré au Kremlin de Nijni. De cette même place, il a demandé au peuple des dons pour créer la milice qui libérera plus tard Moscou.

A côté se trouve l’église Saint-Jean-Baptiste, construite à l’origine en bois, elle a été reconstruite en pierre en 1621.

mimin and Pojarsky Square 1

Le téléphérique sur la Volga

Si le temps est clair, prenez le téléphérique de Nijni Novgorod jusqu’à Bor, une petite ville de l’autre côté de la Volga. Vous aurez de superbes vues sur le plus long fleuve d’Europe, le Kremlin et l’île Podnovski.

Le téléphérique fait 3,6 kilomètres, il faut environ 12 minutes pour aller d’un côté à l’autre et le billet ne coûte que 100₽.

Le téléphérique au dessus de la Volga à Nijni Novgorod en Russie

Le Musée d’Art d’État

Le Musée d’Art abrite le plus grand tableau historique de Russie, une représentation géante de 42 m² de « L’appel de Mimine » (oui, encore lui !) de Makovski.

Le tableau XXL vaut à lui seul une visite au musée. Mais attention, le musée est divisé en deux bâtiments : L’un avec les artistes russes (Répine, Aïvazovski etc) est situé dans la maison du gouverneur militaire à l’intérieur du Kremlin et les artistes étrangers + le tableau de Makovski (ils ont dû construire une salle spéciale) sont situé dans la maison de Sirotkine sur le quai Verkhne-Voljskaïa.

Le musée d'Art d'état à Nizhni Novogord en Russie avec le tableau "l'appel de Mimine" de Makovsky

Le musée d’histoire GAZ


Si vous êtes fan de voitures soviétiques, c’est pour vous ! Le musée GAZ (Gorkovsky Avtomobilny Zavod) présente l’histoire de l’usine automobile de Gorki avec des expositions de voitures anciennes et modernes, ainsi que des prototypes.

Note : Au moment de la rédaction de cet article, le musée était fermé pour travaux donc vérifiez sur le site s’il est ouvert.

Le monastère de Petcherski 

Le monastère de l’ascension de Petcherski s’étend sur plus de 5 hectares. Il comprend la cathédrale de l’Ascension du Seigneur avec un clocher, l’église de l’Assomption de la Sainte Vierge, l’église d’Euthyme de Souzdal, l’église Saint-Serge de Radonej et l’église de Pierre et Paul.

Le monastère d’origine a été fondé en 1328 par le moine Saint Denys du monastère de la La laure des Grottes à Kiev, en Ukraine. Au XVIe siècle, il a été détruit par un glissement de terrain et le monastère actuel a été reconstruit un peu plus loin de son emplacement d’origine.

On dit que c’est là que le moine Laurent (Lavrentiy) a écrit la Chronique laurentienne, l’une des plus anciennes chroniques de Russie aujourd’hui conservée à la bibliothèque de Saint-Pétersbourg.

L’église Stroganov

L’église Stroganov, officiellement connue sous le nom d’église de la Sainte Vierge Marie ou église Notre-Dame, est un joli exemple d’église russe colorée. Construite dans la rue Rojdestvenskaïa à la fin du XVIIe siècle avec l’argent d’un marchand local Grigori Stroganov, elle a brûlé avant d’être totalement terminé et la veuve de Stroganov l’a faite reconstruire après le décès de son mari.

Aujourd’hui, c’est l’un des sites religieux les plus célèbres de Nijni, que l’on trouve même peint sur les souvenirs locaux (j’ai acheté une boule de Noël avec l’église Stroganov peinte à la main il y a années années).

La mosquée cathédrale

Comme les Tatars constituent la deuxième minorité à Nijni Novgorod, j’ai pensé qu’il était important de mentionner non seulement les jolies églises orthodoxes, mais aussi la mosquée-cathédrale de la ville située sur la quai de Kazan, près du téléphérique.

Construite en briques rouges, cette jolie mosquée a été érigée en 1915 grâce aux fonds de la communauté tatare locale (la madrassa est bien plus récente). Elle a été fermée de 1938 à 1988 et a servie d’hôpital militaire soviétique.

La mosquée cathédrale de Nijni Novgorod est inscrite sur la liste du patrimoine culturel en Russie.

Évitez les heures de prière si vous n’êtes pas musulman et couvrez-vous lorsque vous entrez dans la mosquée.

La Mosquée cathédrale de Nijni Novgorod en Russie
Guide de voyage à Nijni Novgorod sur le Transsibérien + Top 13 des endroits incontournables

Vous appréciez cet article et ces infos ? Pensez à m’offrir un chaï pour soutenir ce blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *