Tchétchénie : les 7 meilleurs endroits à visiter !

Tchétchénie : les 7 meilleurs endroits à visiter !

Lac de Kezenoï - Am dans les montagnes de Tchétchénie dans le Caucase du Nord
Lac Kezenoï – Am, Tchétchénie

La Tchétchénie est l’une des régions les plus fascinantes que j’ai visité en Russie, c’est un endroit tellement unique que vous ne regretterez pas le voyage jusque là-bas ! Avec sa nature splendide et son histoire mouvementée, la république tchétchène a bien plus à offrir que quelques jours rapidement passés dans sa capitale aujourd’hui entièrement reconstruite.

Voici une liste de 7 lieux incontournables en Tchétchénie qui peuvent être visités en une semaine. La plupart des endroits cités sont faciles d’accès, mais d’autres demandent d’être un peu débrouillard ou d’avoir budget pour payer un chauffeur. Seul le N°7 nécessite un permis frontière et est difficile d’accès.

Georgia Dagestan tour 2 3
Vous ne parlez pas anglais ? Contactez-moi à [email protected] pour plus d’infos !
Georgia Dagestan tour 3 1
Vous ne parlez pas anglais ? Contactez-moi directement à [email protected] pour plus d’infos !
La mosquée de Shali au couché du soleil en Tchétchénie

1 – Grozny

Грозный  – Grozny, la tristement célèbre capitale de la Tchétchénie est probablement l’endroit où vous arriverez en premier lieu. Grozny ne ressemble à aucune ville du Caucase du Nord, elle a été entièrement reconstruite depuis les guerres du début des années 2000 et vous remarquerez une différence frappante, surtout si vous venez du Daghestan ou de l’Ingouchie voisine.

Le centre-ville est facilement accessible à pied, de Kadyrova à Putina prospekt (oui, oui, la seule « avenue Poutine » du pays), visitez la mosquée Cœur de la Tchétchénie à côté de la rivière Sounja, Grozny City le mini Dubaï tchétchène, des musées et les nombreux cafés et restaurants sympas.

Il y a des trains quotidiens depuis Moscou et d’autres villes, des bus et des marshroutkas depuis les capitales voisines de Magas et Makhachkala et aussi des marshroutkas vers/depuis Bakou en Azerbaïdjan.

Si vous voyagez depuis la Géorgie, il n’y a pas de mini bus direct depuis Tbilissi, vous devez d’abord vous rendre à Vladikavkaz, puis prendre une marshroutka jusqu’à Magas et une autre jusqu’à Grozny.

2 – Le lac de Kezenoï – Am

Озеро Казеной-Ам – Situé à 1869 mètres dans les montagnes entre le Daghestan et la Tchétchénie, Kezenoï – Am est le plus grand lac du Caucase du Nord. Son nom signifie « lac bleu » et est le site naturel N°1 de la république.

C’est un endroit très populaire chez les locaux, donc beaucoup de gens s’y rendent en voiture. Vous pouvez « facilement » atteindre le lac en faisant de l’auto-stop depuis Grozny (je l’ai fait).

Cest préférable d’y aller pendant les mois chauds de l’année car il est gelé et couvert de neige en hiver.

Kezenoï-Am est à 100 kilomètres de Grozny mais il n’y a pas de transport en commun pour s’y rendre. Beaucoup de gens s’y rendent en voiture, demandez-leur s’ils peuvent vous y emmener.

Il y a aussi une route depuis Botlikh au Daghestan, mais bien moins bonne que celle depuis Vedeno en Tchétchénie.

3 – Khoï

Хой – Khoï est un ancien village situé à environ 2 kilomètres de Kezenoï – Am. Il a été abandonné après la déportation de la population tchétchène en 1944 mais restauré récemment et sert maintenant de musée à ciel ouvert.

C’est un excellent exemple d’aoul(village fortifié) caucasien traditionnel avec ses tours défensives et résidentielles, sa mosquée et ses maisons. Son nom en tchétchène signifie « maison des gardes ». Il y a aussi des champs en terrasse artificiels à proximité.

Une route mène au village depuis le lac de Kezenoï-Am. Vous pouvez facilement parcourir la distance en 20 minutes.

L’entrée du site est de 100₽
.

4 – La mosquée de Shali

Шалинская мечеть – La mosquée de Shali, nommée après le prophète Mahomet et inaugurée en 2019, est la plus grande mosquée de Tchétchénie mais aussi d’Europe. Elle est faite de marbre blanc, possède des minarets de 63 mètres de haut et peut accueillir jusqu’à 30 000 fidèles à l’intérieur et 70 000 à l’exterieur, selon les autoritées locales. La mosquée est vraiment superbe !

Une version de la Grozny Cty a été construite à Shali et s’appelle littéralement Shali City. Elle est située juste à côté de la mosquée et possède un hôtel que je vous recommande si vous prévoyez de passer la nuit en ville. Demandez une chambre avec vue sur la mosquée.

5 – Les tours jumelles d’Oushkaloï

Ушкалойские башни  – Les tours jumelles d’Oushkaloï situées dans la gorge de l’Argoun étaient, à l’époque, la porte d’entrée de la Tchétchénie historique. C’est probablement la gorge la plus accessible de Tchétchénie, d’un point de vue touristique.

Il y a une route le long de la rivière passant par plusieurs sites intéressants, dont la cascade de Nikaloï, les tours d’Oushkaloï et va jusqu’au village d’Itoum – Kalé.

Les tours jumelles d’Oushkaloï sont situées de l’autre côté de la rivière par rapport à la route et étaient des tours défensives gardant l’entrée de la gorge d’Argoun. Elles datent du XIe siècle et mesurent environ 12 mètres de haut. L’intérieur ne peut pas être visité, il n’y a pas de pont depuis la route.

Il y a des transports en commun jusqu’à Itoum – Kalé, qui se trouve à 7 kilomètres après les tours, sur la même route.

6 – Le château de Pkhakotch

Замок Пхакоч – Situé au début des gorges de Tazbichi à Itoum – Kalé, le château de Pkhakotch est un complexe médiéval avec des tours défensives, une mosquée, un moulin, divers bâtiments et des fortifications datant du Xème au XIIème siècle. L’ensemble du complexe a été restauré et transformé en musée avec des expositions à l’intérieur de certains bâtiments.

7 – La nécropole de Tsoï – Pédé

Цой Педе – Tsoï – Pédé est l’une des trois plus grandes nécropoles du Caucase du Nord avec Dargavs en Ossétie du Nord – Alania et Eltyoubyou en Kabardino – Balkarie.

Il y a environ 40 cryptes et une tour datant du XIVème siècle, avant la conversion des Tchétchènes à l’Islam (entre le XVIème et le XIXème siècle) donc ces cryptes ont des symboles païens gravés sur les pierres.

Tsoï – Pédé est situé dans la zone frontière russe. Un permis est obligatoire sinon vous ne passerez pas le poste militaire. J’ai par deux fois fait une demande au FSB de Tchétchénie et j’ai été refusée à chaque fois parce que j’étais, je cite, « étrangère », ont-ils dit. Absurde, c’est justement pour ça que l’on doit demander un permis … Bref, j’ai écrit un guide détaillé sur le permis frontière pour que vous puissiez en faire la demande vous-même. Vous aurez peut-être plus de chance que moi et pourrez visiter ce lieu unique !

Pour atteindre Tsoï – Pédé, vous avez besoin de votre propre véhicule. Vous pouvez vous rendre à Itoum – Kalé en transports en commun mais après ça, il n’y en a plus.

La nécropole est à environ 30 kilomètres sur un chemin de terre après le poste militaire, qui est situé juste à l’extérieur du village d’Itoum-Kalé.

Assurance voyage russie

Une assurance est obligatoire pour voyager en Russie et faire une demande de visa (et d’e-visa)

Je recommande Attollo Assistance (assistance 24h/24 et 7j/7, frais médicaux jusqu’à 35 000 €, rapatriement)


accedez a la bibliotheqye de ressources 1 1
Lac de Kézénoï-Am en Tchétchénie dans le Caucase du Nord

Bien sûr, il y a des tonnes d’autres endroits, d’aouls abandonnés et leurs tours de pierre à explorer en Tchétchénie. On peut passer un mois entier ou plus à voyager à travers la république sans s’ennuyer.

Pour plus d’inspirations, jetez un oeil à mes suggestions d’itinéraires de voyage en Tchétchénie. .

Vous appréciez cet article et ces infos ? Pensez à m’offrir un chaï pour soutenir ce blog !

N’OUBLIEZ PAS DE PARTAGER !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *