Top 5 des excursions d’une journée depuis Sotchi

Top 5 des excursions d’une journée depuis Sotchi

Mont Akhun 1 1

La première fois qu’on pose un pied à Sotchi, on se demande si on est vraiment en Russie ou dans un pays subtropical digne d’une carte postale. Sotchi, à l’extrême sud-ouest de la Fédération de Russie, dans le Caucase, est une destination unique.

Conquise par l’armée du Tsar au XIXème siècle (mais chut, le génocide des peuples circassiens n’a jamais été reconnu – ils ont pourtant gardé le nom, court et exotique), elle est littéralement coincée entre la mer Noire et les montagnes du Grand Caucase.

Bon, les stations balnéraires ne sont pas vraiment mes destinations préférées mais je suis allée plusieurs fois à Sotchi puisque c’est un peu incontournable : vols pas chers depuis la Turquie, accès facile à l’Abkhazie, porte d’entrée vers la réserve naturelle du Caucase de l’Ouest …

Alors, bien sûr j’ai visitée la ville : faire la crêpe sur la plage entre un touriste sibérien rose comme un homard fraîchement cuit et une babouchka moscovite qui bronze depuis 3 mois : check ; boire un peu trop avec des amis locaux : check ; déguster des fruits de mer au bord de la plage en regardant des russes qui galère manger leurs moules à la française : check. Sotchi est sans aucun doute LA destination de vacances en Russie !

Mais ma partie préférée était en dehors de la ville, alors voici 5 excursions d’une journée fantastiques à faire depuis Sotchi pour découvrir le coin !

Sotchi est un endroit idéal pour s’y poser quelques jours, voire plusieurs semaines, il y a de nombreuses auberges bon marché où séjourner et des tonnes de resto et divertissements. Ces excursions à la journée ont toutes étaient testées et approuvées par moi-même : faciles à faire depuis la ville de Sotchi, en bus, train, téléphérique et à pied. Les amateurs de plein air seront ravis par la variété des lieux naturels à explorer à proximité de la ville.

Rhododendrons en fleurs à Krasnaïa Poliana près de Sotchi dans le Caucase russe
Assurance voyage russie

Une assurance est obligatoire pour voyager en Russie et faire une demande de visa (et d’e-visa)

Je recommande Attollo Assistance (assistance 24h/24 et 7j/7, frais médicaux jusqu’à 35 000 €, rapatriement)


1 – Le bosquet d’ifs et de buis, une forêt subtropicale

Yew-tree and Boxwood tree Grove – Le bosquet d’ifs et de buis est un vestige unique de l’ère préglaciaire au sein de la réserve de biosphère du Caucase et du parc national de Sotchi, situé à Khosta à seulement 20 minutes en bus du centre-ville de Sotchi et à 2 kilomètres de la mer Noire. On trouve plus de 400 plantes endémiques qui couvraient l’Europe il y a environ 18 à 25 millions d’années : if (Táxus baccáta), buis (Buxus colchica) etc. Anecdote très négative : suite aux JO de Sotchi de 2014, la Pyrale du buis (chenille ravageuse) y a été introduite et a détruit presque la quasi totalité du buis endémique de la région.


Il y a 3 itinéraires de randonnée à travers la forêt qui vous mèneront à un pont suspendu, une forteresse médiévale, le long des eaux cristallines de la rivière Khosta, un canyon blanc et bien plus encore :
– le grand cercle – 5 kms
– le petit cercle – 1.6 kms
– le cercle « aux temps anciens » – 900 m

J’ai parcouru le grand cercle fin juin, c’était très humide mais agréable et pas trop de monde car j’y suis allée tôt le matin. Si vous y allez au printemps (mars/avril), vous pourrez voir des hellébores caucasiens en fleurs (aussi connus comme « rose de Noël » chez nous). Dans cette bulle de forêt luxuriante, l’humidité est aussi élevée qu’en Asie du Sud-Est, c’est incroyable. Emportez beaucoup d’eau avec vous, vous allez transpirer en été. Je vous conseille aussi de faire attention où vous posez les pieds, j’ai vu des serpents sur le chemin. Il y a des panneaux en anglais tout au long des sentiers, mais la charmante dame de la billeterie n’en parlait pas un mot.

  • Prendre une marshroutka depuis le centre-ville de Sotchi jusqu’à ‘arrêt de bus « Khosta most » et marcher 20 minutes le long de la route Samshitovaya jusqu’à l’entrée du parc.
  • Ouvert de 9h à 18h, tous les jours, toute l’année.
  • Entrée 300₽ (vous aurez un petit bracelet en papier)
  • Note : bien qu’il soit situé sur le territoire de la réserve naturelle du Caucase de l’Ouest, aucun pass n’est nécessaire pour visiter le bosquet. Vous ne devez payer que le droit d’entrée.
  • Voir l’emplacement sur Yandex maps ou Google maps

2 – Les montagnes du Grand Caucase à Krasnaïa Poliana

Krasnaïa Poliana est l’une des meilleures stations de montagne de Russie. Elle est située à seulement 50 kilomètres de Sotchi (moins d’une heure en train). Vous pouvez nager dans la mer Noire le matin et profiter de la vue sur les montagnes du Grand Caucase l’après-midi. Krasnaïa Poliana n’a rien à envier aux stations de ski des Alpes : il y a d’excellent systèmes de téléphériques, des restaurants pour tous les goûts et budgets, et des prix globalement élevés, comme dans n’importe quelle station de montagne. En été, les sentiers de randonnés sont cependant beaucoup moins fréquentés que dans l’Alpes.

Si vous aimez la randonnée en montagne, vous pourrez admirer de superbes vues en quelques heures à partir de Krasnaïa Poliana, sinon en prenant simplement un téléphérique, vous pourrez profiter d’une vue imprenable sur les montagnes du Caucase en buvant un verre.

J’y suis allée en juillet pour la floraison des rhododendrons (rhododendrons endémiques du Caucase) et je n’ai pas été déçue, ils étaient partout !

3 – Solokh-Aul, plantation de thé et blinis

Vous avez peut-être déjà entendu parler du thé de Krasnodar, si non, et bien il s’agit de la plantation de thé la plus septentrionale du monde. Les plantations de thé Kaushman dans le village de Solokh-Aul (prononcé Solokh-Aoul) sont les toutes premières plantations de thé de Russie. Situé à moins de 50 kilomètres de Sotchi, au cœur des montagnes entourées de forêts. Au début des années 1900, un juif ukrainien nommé Kaushman a acheté un terrain avec sa famille et a commencé à cultiver du thé après avoir travaillé dans des plantations à Tchakvi, dans la région d’Adjarie en Géorgie.

Aujourd’hui, vous pouvez visiter le petit musée situé dans la maison de Kaushman, vous promener dans la propriété et les champ de thé, rendre hommage à Kaushman enterré au milieu et terminer votre journée en buvant du thé local et en mangeant de délicieux blinis sur place.

Vous devrez peut-être attendre un peu pour avoir une table à l’intérieur en été car il y a des abeilles partout si vous choisissez une table dans le jardin. Demandez du miel local et de la confiture de feijoa pour accompagner vos blinis.

Sur la route principale se trouve le « parc Solokh-Aul », avec des jeux pour enfants, vous pouvez aussi faire des tours en montgolfière au coucher du soleil et il y a de plus grands champs de thé autour.

  • Vous pouvez aller de Sotchi à Solokh-Aul en marshroutka. Changement à Dagomys. Voir l’itinéraire détaillé et les numéros de bus sur Yandex Maps. Note : Une partie du trajet pour y arriver est une route sinueuse, je vous recommande de vous asseoir à l’avant si vous avez tendance à avoir le mal des transports.
  • Vous pouvez vous promener seul dans le musée Kaushman ou faire une visite guidée (probablement uniquement en russe). Il y a une petite boutique pour acheter le thé produit sur la plantation.
  • Blinis & thé à partir de 300₽/personne
  • Vous pouvez passer la nuit au Soloh SPA Village Hotel pour environ 100€ la nuit pour 2.
  • View location on Yandex maps or Google maps

4 – Mount Akhoun, la montagne aux légendes

Le mont Akhoun est la plus haute montagne de Sotchi. De là haut, vous aurez de superbes vues panoramiques sur toute la ville, Adler, le mont Fisht et la côte de la mer Noire. Si le ciel est dégagé, vous pouvez facilement voir jusqu’en Abkhazie. Une tour d’observation de 30 mètres de haut a été construite sur ordre de Staline et on peut accéder à la plate-forme d’observation au sommet pour 100p.

Il y a en fait trois sommets sur le mont Akhoun : Bolchoï Akhoun le plus haut à 663 m, Malii Akhoun à 501 m et le Rocher de l’Aigle à 380 m. La légende dit que c’est ici que Zeus enchaîna Prométhée dans la mythologie grecque, pour que son foie soit dévoré par un aigle pendant 30 000 ans. Une autre version est mélangée aux croyances païennes locales Oubykh, où l’Akhyn (dans les langues circassiennes « Akhou » signifie une colline, une maison au sommet d’une colline ou un prêtre) qui était en quelque sorte le « saint » patron de l’élevage du bétail, veillait sur Prométhée enchaîné au rocher.

La deuxième légende populaire d’Akhoun est celle de la mariée fantôme. Un couple nouvellement marié a eu un accident alors qu’il se rendait en haut du mont au début des années 2000 et la mariée est décédée. Beaucoup affirment voir son fantôme au bord de la route ou ont des photos avec une silhouette féminine en arrière-plan …

Quoi qu’il en soit, le mont Akhoun offre de superbes vues, des grottes à visiter et même un restaurant soviétique abandonné à explorer. Il y a des tours organisés qui s’y rendent, mais vous pouvez y aller tout seul si vous êtes prêt à marcher un peu.

  • Vous pouvez prendre un bus de Sotchi jusqu’à l’arrêt de bus « Maly Akhoun » ou « MTC Spoutnik » et monter à pied ou prendre un taxi. La 2ème option est de prendre un train jusqu’à Matsesta, puis de remonter à pied ou de prendre un taxi. Peut-être que vous pouvez prendre un taxi pour monter et redescendre à pieds. Voir l’itinéraire détaillé sur Yandex maps.
  • Il y a un restaurant à côté de la tour d’observation appelé en russe « la fromagerie » avec des plats caucasiens comme des shashliks, de la tourte ossète, etc.
  • 100₽ pour accéder à la plateforme d’observation en haut de la tour.
  • Voir l’emplacement sur Yandex Maps ou Google Maps

5 – L’Abkhazie

Et si vous visitiez un pays qui n’existe pas ? Bon d’accord, ça n’est pas l’excursion la plus évidente à faire depuis Sotchi, mais les touristes russes la font (il y a des tonnes d’offres de tours organisés à Sotchi pour une excursion d’une journée en Abkhazie, probablement toutes en russe mais on ne sait jamais, demandez-vous peut-être), et vous pouvez y aller égallement, si vous vous préparez un peu à l’avance.

L’Abkhazie est un état de facto qui a proclamé son indépendance de la Géorgie en 1993 et ​​qui n’est toujours pas reconnu par la majorité du monde. Les Géorgiens disent que c’est la plus belle partie de « leur pays »… Je suis tout à fait d’accord, c’est un véritable joyau caché. Elle est peuplée de quelque 250 000 Abkhazes, ethniquement et linguistiquement apparentés aux Circassiens.

Depuis Sotchi, vous pouvez facilement faire une excursion d’une journée à Gagra pour voir l’ancienne riviera soviétique, et Novy Afon pour visiter son magnifique monastère orthodoxe, construit en 1875 par des moines grecs du mont Athos et la forteresse d’Anacopia qui offre de superbes vues sur la baie.

Plus facile à dire qu’à faire, pour y arriver, vous avez besoin d’un visa russe à double entrée (l’Abkhazie est un pays à part entière) et d’une lettre d’invitation (sorte de laissez-passer) des autorités abkhazes que vous pouvez demander en ligne.

  • Prennez soit un bus de Sotchi à la frontière, traversez à pied et prenez un autre bus pour Gagra du côté abkhaze ou si vous réservez longtemps à l’avance, vous pouvez prendre le train Moscou – Soukhoum à Sotchi.
  • Visa : vous pouvez acheter un visa abkhaze juste après le passage frontière de Psou
  • Pour en savoir plus sur le visa et le passage frontière, jeter un oeil à mon guide sur l’Abkhazie.
  • Voir l’emplacement sur Yandex maps ou Google maps
Plantation de thé en Russie à Solokh-Aul proche de Sotchi

N’oubliez pas de partager !

Vous appréciez cet article et ces infos ? Pensez à m’offrir un chaï pour soutenir ce blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *