Grozny : le Dubaï du Nord Caucase

Grozny : le Dubaï du Nord Caucase

Vue de nuit sur la Mosquée Akhmat Kadyrov et le microdistrict Grozny City à Grozny, en Tchétchénie, Caucase du Nord

Voyager en Tchétchénie et visiter sa tristement célèbre capitale Grozny c’est possible en 2024 ! Malgré les tonnes de *nneries lisibles en ligne qui dates de plusieurs décennies, il est tout à fait possible, facile et sûr pour les touristes étrangers de visiter la capitale tchétchène aujourd’hui.

Souvent nommée le Dubaï du Caucase du Nord – du moins c’est l’ambition du président Kadyrov pour sa ville bien-aimée – Grozny se démarque des destinations de voyage habituelles; c’est l’endroit idéal pour découvrir l’unique culture tchétchène et rencontrer les locaux parmis les plus hospitaliers de Russie.

Dans ce guide de voyage à Grozny vous trouverez tout ce que vous devez savoir pour visiter la ville, des règles d’étiquette à suivre et des options d’hébergement aux attractions incontournables, en passant par les restaurants tchétchènes et mes cafés préférés pour rencontrer des gens sympas. Bienvenue à Grozny où découverte culturelle et hospitalité authentique vous attendent !

Tout ce qui est écrit ici vient de mes expériences personnelles et de multiples voyages à Grozny.

Mosquée Akhmat Kadyrov à Grozny en Tchétchénie
Assurance voyage russie

Une assurance est obligatoire pour voyager en Russie et faire une demande de visa (et d’e-visa)

Je recommande Attollo Assistance (assistance 24h/24 et 7j/7, frais médicaux jusqu’à 35 000 €, rapatriement)


Brève introduction sur Grozny

Grozny est une ville ancienne même si elle paraît toute neuve aujourd’hui (évidemment…). Elle a été fondée par les Cosaques pendant la conquête du Caucase au XIXe siècle comme fort/garnison et nommé « Grozny », ce qui peut être traduit du russe par « redoutable » ou même « terrible » (comme « Ivan Grozny » est traduit par « Ivan le Terrible).

Dans l’histoire plus récente, la ville a été presque entièrement détruite lors des deux guerres tchétchènes entre 1994 et 2000. Le gouvernement central russe a donné beaucoup d’argent pour la reconstruire ainsi que les principales routes de Tchétchénie. Les différences avec les républiques voisines sont notables et assez choquantes à mon avis.

Rappel : Non, la Tchétchénie n’est pas un pays. Oui, la République tchétchène est une entité fédérale au sein de la Fédération de Russie. Non, vous n’avez pas besoin d’un permis spécial pour entrée en Tchétchénie en 2024.

Grozny est aujourd’hui une ville très agréable et sûre, traversée par la rivière Soundja, avec diverses forces de police à chaque coin de rue dont les Kadyrovtsy (faciles à repérer : pour la plupart des armoires à glace barbues, vêtus de noir, assez lourdement armés, sympas et très efficaces pour vous indiquer le chemin), des cafés tout au long de la Poutina Prospekt, la seule avenue Poutine de Russie et des sites touritiques facilement accessibles à pied.

La maison de la culture à Grozny en Tchétchénie avec les portraits de Vladimir Poutine et Akhmat Kadyrov acrochés sur la facade jaune du batiment

Comment se rendre à Grozny

Il y a plusieurs façons de se rendre à Grozny :

  • En avion depuis d’autres villes russes dont Moscou et Saint-Pétersbourg.
    Depuis l’étranger : Ex. vols directs d’Istanbul à Grozny à partir de 80€ avec UTair (peut être acheté sur Kupi.com même avec une Visa/Mastercard étrangère).
  • En train depuis Moscou et d’autres villes russes. Vous pouvez réserver directement sur le site RZD si vous possédez une carte bancaire russe ou sur Russiantrain.com/fr avec une carte Visa/Mastercard étrangère.
  • En marshroutka depuis le Daghestan, l’Ingouchie et d’autres républiques du Caucase du Nord.
  • Depuis la Géorgie en marshroutka : depuis la gare Didoubé de Tbilissi via Vladikavaz et Nazran.
  • Depuis l’Azerbaïdjan en train ou marshroutka directe : à la gare routière de Berkat derrière le marché de Berkat, demandez à quelqu’un de vous montrer les marshroutkas pour Bakou. Réservez votre place la veille – Elles partent tôt le matin vers 9h.

La gare routière est située derrière l’immense marché de Berkat. J’ai trouvé l’endroit un peu intimidant au début. Si vous savez lire le cyrillique, vous trouverez peut-être facilement le bon bus, sinon, demandez simplement aux gens autour de vous, ils vous aideront sans hésiter.

Plusieurs fois, des messieurs d’âge moyen m’ont accompagné de l’autre côté de la gare routière pour m’aider à trouver le bus dont j’avais besoin.

Pont traversant la rivière Soundja à Grozny en Tchétchénie

Se déplacer dans la ville

Grozny est la capitale et la plus grande ville de Tchétchénie, mais elle n’est pas si grande. Tous les sites intéressants, musées, gares ferroviaire et routière, cafés et restaurants sont situés en plein centre, sur les perspectives Kadyrova et Poutine (avenues Kadyrov et Poutine, oui …) ou juste à côté des rues principales. Tout est vraiment accessible à pied.

Les marshroutkas et les bus sont le meilleur moyen d’aller n’importe où, cherchez simplement le bon numéro de bus sur Yandex Maps.

Les taxis sont également très courants, vous pouvez en trouver un directement dans la rue ou le réserver en ligne sur Yandex Go. Ils sont bon marché comme partout ailleurs en Russie et je doute honnêtement qu’un chauffeur tchétchène vous arnaque.

Si vous arrivez à Grozny en train, vous trouverez pas mal de vieux chauffeurs de taxi sympas juste devant la gare, prêts à vous emmener où vous le souhaitez. Bon par contre, il est peu probable qu’ils parlent anglais, mais on ne sait jamais.

L'avenue Kadyrov et le microdistrict de Grozny City éclairé la nuit à Grozny en Tchétchénie

Où dormir

À Grozny il y a des options d’hébergement pour tous les budgets. Pas autant qu’à Moscou bien-sûr mais suffisamment pour satisfaire tous les types de voyageurs. Voici quelques suggestions d’auberges et d’hôtels que vous pouvez réserver avec votre CB Visa/Mastercard.

Auberge de jeunesse : Hostel in Grozny (oui, c’est le vrai nom) est l’auberge où j’ai séjourné à chaque fois que j’étais à Grozny. Les dames qui gèrent l’endroit sont les personnes les moins sympatiques que vous rencontrerez en Tchétchénie, mais c’est très propre, il y a une cuisine, c’est à quelques pas du centre-ville et en tant que touriste seule, je m’y suis sentie très à l’aise. Pas d’anglais parlé.

Milieu de gamme : Nokhcho-Star directement sur l’avenue Poutine, en plein centre-ville.

5* version russe : Cosmos Selection Grozny City, ambiance Dubaï dans le microdistrict « Grozny City ».

Location d’appartement courte durée : Airbnb tout comme Booking.com ne fonctionnent plus en Russie mais vous pouvez trouver des appartements à louer sur Zenhotels.

Vue aérienne de la ville de Grozny en Tchétchénie en 2024

Que faire et que voir à Grozny

Grozny n’a pas de sites classé à l’UNESCO à visiter ni des tonnes de musées. Les fans d’Urbex et les adeptes de Dark Tourism seront déçus car la ville a été entièrement reconstruite. La capitale de la Tchétchénie est beaucoup plus petite que Moscou ou Saint-Pétersbourg, donc si vous n’êtes là que pour le tourisme, pas tellement intéressé par la culture tchétchène et par les rencontres avec les locaux, 24 heures dans la ville suffiront amplement.

  • La mosquée Akhmat Kadyrov, le Cœur de la Tchétchénie

    La mosquée Akhmat Kadyrov de style ottoman, également connue sous le nom de « Cœur de la Tchétchénie », est l’une des plus grandes mosquées de Russie. Elle a été construit en quelques années et achevé en 2008, sur la base de la célèbre Mosquée Bleue d’Istanbul. Un site religieux unique à ne pas manquer en Tchétchénie.
  • Le Musée National

    Assez modeste mais mérite quand même une visite à mon avis. Une grande partie est dédiée à Akhmat Kadyrov, mais on peut égallement y voir des costumes traditionnels, des photos des montagnes tchétchènes (si vous n’avez pas le temps de visiter l’arrière-pays) et le bâtiment est plutôt sympa de l’extérieur avec ses tours en pierres Vainakh. Visiter le site officiel pour plus d’infos.
  • La plate-forme d’observation dans la Grozny City (microdistrict) au sommet de la tour « Business center », où se trouve toutes les nouvelles tours modernes qui sont allumées la nuit. La plate-forme d’observation est située au 29ème étage, les photos ne sont pas autorisées en direction de la maison de Ramzan Kadyrov, le billet d’entrée était de 100₽ la dernière fois que j’y étais. Ça vaut le détour pour avoir une vue d’ensemble sur la ville.
  • Le Mémorial pour les ceux qui ont combattu contre le terrorisme, c’est-à-dire ceux qui sont morts pendant les guerres de Tchétchénie en combattant aux côtés des Russes. Il y a une inscription de papa Kadyrov « que la justice l’emporte ». De très anciennes pierres tombales musulmanes flanquées d’inscriptions en arabe y ont été placées juste à côté.

    Vous ne trouverez aucun mémorial à Grozny ni en Tchétchénie pour tous ceux qui sont morts en combattant pour l’indépendance de l’Itchkérie/Tchétchénie.
  • La galerie d’état Akhmat Kadyrov
    Un endroit assez curieux. L’extérieur est impressionnant, tout en marbre – pour être honnête, ça m’a fait un penser à Achgabat, la capitale du Turkménistan. On peut y voir des peintures illustrant la culture tchétchène. Évidemment, c’est encore un lieu en l’honneur du premier président tchétchène, Akhmat Kadyrov. Visitez le site officiel pour plus d’informations.
  • Marché de Berkat

    Besoin de changer de l’argent, d’acheter des légumes ou une jupe longue, de trouver un bus ou un café pas cher pour déjeuner ? Le marché de Berkat a tout. Par contre on s’y perd vite, un vrai labyrinthe !

Les meilleurs endroits pour manger à Grozny

Vous pourriez passer un mois à Grozny et manger dans un endroit différent chaque jour. Les options semblent infinies ! Voici quelques endroits que j’ai vraiment aimés :

  • Kofetun, un restaurant aux prix corrects qui sert une très bonne cuisine locale et occidentale. C’est très populaire surtout aux heures de pointe.
  • Central Park pour un petit-déjeuner tchétchène. L’endroit est petit et calme.
  • Kafé 777 un café local et « authentique » avec des compartiments fermés par des rideaux alors ne vous inquiétez pas, voyageuses, vous serez confortablement cachée derrière des rideaux. Perso, j’adore ce genre de cafés. On trouve ce type d’établissement un peu partout dans les parties musulmanes du Caucase et même dans la vallée de Pankisi en Géorgie.
  • Zhizhig and Galgash pour une cuisine tchétchène un peu plus cher.
  • Dans les allées du marché de Berkat, on trouve plein de petits cafés très bon marché. J’ai mangé un excellent plov dans l’un d’eux, mais honnêtement je serai incapable d’y retourner.

Plats de la cuisine tchétchène incontournables

Siskal et To-beram : galettes de farine de maïs fries, servies avec une sorte de sauce yaourt/fromage blanc type tvorok et des œufs durs – pour le petit-déjeuner.

Jijigh – galnash : ça signifie « viande et pâte », il s’agit de viande bouillie (mouton ou bœuf) avec de petites nouilles. traditionnellement demandé par la belle-mère pour tester les compétences culinaires de sa nouvelle belle-fille.

Tchepalgash : galettes plates fourrées au fromage et oignons verts.

• Tchoudnash : version à base de farine de maïs du Tchepalgash.

Khingalsh : galettes plates fourrées au potiron – c’est délicieux !

Baarsh : tripes de mouton ou de bœuf aux oignons et riz.

Holtmash : boulettes farcies d’un mélange d’orties, d’ail des ours, d’œufs et/ou de fromage.

• Jijig – Chorpa : soupe de légumes avec de la viande de mouton ou de bœuf.

2 plats de la cuisine nationale tchétchène

Cafés où rencontrer des locaux

Il n’y a pas de bars à Grozny mais de nombreux cafés ouverts jusque tard dans la nuit et où se retrouvent les jeunes (et peut-être les anglophones !).

Certains cafés ont une clientèle plus masculine que d’autres, donc les endroits listés ci dessous sont des cafés que j’ai moi-même testés en tant que touriste seule et dans lesquels je ne me suis jamais senti mal à l’aise.

  • Ramozoti, mon café préféré à Grozny : le café est excellent, le personnel est top, le propriétaire est génial. L’endroit où aller sans aucun doute.
  • Starcoffee, le Starbucks tchétchène au bout de l’avenue Poutine.
  • Søren, café chic à l’image de sa propriétaire (elle parle un anglais parfait), un endroit idéal pour observer les gens passer à travers la fenètre.

Peut-on acheter de l’alcool en Tchétchénie ?

Même si j’ai dit qu’il n’y avait pas de bars à Grozny, il y a un supermarché en dehors de la ville qui vend de l’alcool, mais seulement à nous étrangers/non tchétchènes (emportez votre pièce d’identité) : supermarché Lenta et seulement entre 8h et 10h du matin. Bien sûr, soyez respectueux et buvez vos bières ou autre en privé. Des boisons alcoolisées sont également servient au restaurant Kupol dans le microdistrict de « Grozny City » (le mini Dubaï).

Il est interdit aux Tchétchènes d’acheter et de boire de l’alcool, par décret du président Kadyrov. Bien-sûr ça ne veut pas dire que tout le monde suit la règle.

Maintenant, vous vous demandez peut-être : est-ce que c’est autorisé de fumer en Tchétchénie ? Pour les hommes oui, mais perso je n’ai jamais vu quelqu’un fumer dans la rue, alors mieux vaut éviter de le faire en public. Le ministère du tourisme tchétchène a partagé un post instagram sur les « règles à suivre en Tchétchénie pour les touristes » et parmi elles figure, je cite, « Les femmes en Tchétchénie ne fument pas » ; tout est dit.

Conseils

  • Petit rappel aux pseudojournalistes : si vous souhaitez en savoir plus sur les guerres tchétchènes, il y a pleins d’excellents livres et documentaires sur le sujet. Les Tchétchènes ne veulent pas vous raconter des histoires de guerres, les souvenirs et blessures sont encore bien présents dans chaque famille : ce n’est pas notre place de poser des questions aussi sensibles. S’il vous plaît, soyez respectueux.
  • Si vous n’êtes pas à l’aise avec des hommes en uniforme armés d’AK47, Grozny n’est peut-être pas la destination idéale pour vous. Mais on s’y habitue vite, promis.
  • Si vous êtes une jeune femme qui porte des pantalons, vous allez attirer l’attention. Ne soyez pas surprise si des Tchétchènes flirtent et discutent avec vous depuis l’autre côté de la rue (la timidité ils connaissent pas), et on vous proposera peut être même une balade en voiture de luxe … En général, portez des vêtements couvrants (moi j’ai toujours mis un jeans) et cachez vos tatouages si vous en avez.
  • Messieurs, ne touchez pas, ne serrer pas la main et ne flirter avec les femmes tchétchènes. Oui, il y a des tonnes de jolies jeunes femmes à Grozny (les tchétchènes sont parmi les plus belles que j’ai vue dans le Caucase – de mon point de vue féminin), mais n’y pensez même pas. Pas de problème pour une fille étrangère de flirter avec un tchétchène, mais l’inverse surtout pas ! Si vous voulez vous battre avec un groupe de locaux, souvenez vous que le Caucase, en particulier la Tchétchénie et le Daghestan, c’est là d’où viennent certains des meilleurs combattants de MMA au monde … Je dis ça je dis rien.

    Un fun fact pas si drôle : le célèbre youtubeur britannique Bald and Bankrupt a dû faire des excuses publiques en vidéo après des blagues sur une femme tchétchène dans son train.

    Comme pour les femmes, portez également des vêtements couvrants, pas de short au-dessus des genoux et cachez vos tatouages. Le noir est la couleur incontournable du dressing masculin tchétchène.
  • Vous pouvez changer des devises étrangères (Euros/Dollars américains) au marché de Berkat, il y a plusieurs hommes d’âge moyen devant les portes du marché, un petit sac en bandoulière/casquette (j’ai épinglé l’emplacement sur la carte) – Bien sûr, vous pouvez changer légalement dans les banques, mais le taux ne sera pas aussi bon.
  • Pour plus de conseils lisez « 9 choses à savoir avant de voyager seule en Tchétchénie« 

Tous les lieux mentionnés dans cet article sont épinglés sur la carte Yandex ci dessous. Cliquez sur le coin en bas à gauche (Открыть в Яндекс Картах) pour l’ouvrir.

Conclusion finale sur un voyage à Grozny et en Tchétchénie

Grozny est une destination de voyage plutôt facile selon moi (en termes de transport pour s’y rendre, d’hébergement, d’endroits où manger …), les Tchétchènes sont très accueillants envers les étrangers et feront tout pour vous mettre à l’aise. En tant que touriste occidentale en solo, je me suis toujours sentie en sécurité et extrêmement bien accueillie toutes les fois où je suis allée à Grozny et en Tchétchénie en général.

Grozny est une excellente introduction à la Tchétchénie si vous n’avez pas le temps de voyager dans les montagnes. Foncez, vous ne le regretterez pas !

FAQ

C’est possible de voyager en Tchétchénie actuellement ?

La Tchétchénie n’est plus une zone de guerre. La situation est aussi stable que partout ailleurs en Russie, avec une forte présence policière. Il est totalement sûr de voyager à Grozny et en Tchétchénie en 2024.

Est-ce qu’ils parlent anglais en Tchétchénie ?

Oui. J’ai trouvé qu’il était plus facile de rencontrer des anglophones en Tchétchénie que dans le reste du Nord Caucase/Russie. Les jeunes Tchétchènes sont souvent très contents de rencontrer des étrangers et pratiquer leur anglais.

Les femmes Tchétchènes portent-elles le hijab ?

Oui certaines portent un hijab, ou simplement un foulard noué en bas à l’arrière de la tête, et d’autres ne portent rien du tout. En tant que femme, vous n’êtes pas obligée de vous couvrir les cheveux sauf si vous entrez dans une mosquée.

Pierres tombales musulmanes et mosquée Akhmat Kadrov en arrière plan à Grozny en Tchétchénie, Nord Caucase
accedez a la bibliotheqye de ressources 1 1

Vous appréciez cet article et ces infos ? Pensez à m’offrir un chaï pour soutenir ce blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *