Guide de voyage en Karatchaïévo – Tcherkessie, Caucase russe

Guide de voyage en Karatchaïévo – Tcherkessie, Caucase russe

Karachay - Cherkessia mountains view

Dernière mise à jour : 24/11/2022

La Karatchaïévo – Tcherkessie (Карачаево-Черкесия en russe) nichée au cœur du Caucase est un paradis pour randonneurs et bien plus encore !

Elle est nommée d’après deux groupes ethniques : Les Karatchaïs et les Tcherkesses. Les premiers sont un peuple Turc vivant principalement dans les montagnes et les seconds sont Circassiens vivant dans les plaines. Il y a aussi des Russes, des Nogaïs, des Abazas.

L’unité de la République de Karatchaïevo – Tcherkessie est pourtant remise en cause par des tensions interethniques, des mouvements sécessionnistes et autres événements ethnopolitiques.

Populaire chez les touristes Russes, la КЧР (K – Tch – R) comme elle est souvent abrégée en russe est une destination hors des sentiers battus pour les étrangers : il y a de magnifiques randonnées à faire et beaucoup d’histoire à découvrir !

RUssia travel 36 1

Informations générale

  • Capitale : Tcherkessk (Черкесск)
  • Population : Entre 460 000 et 475 000 habitants selon les sources
  • Langues : Karatchaï, Tcherkesse et Russe
  • Religions : Islam Sunnite et Christianisme Orthodoxe
  • Code vestimentaire : Aucun, mais évitez tout de même les mini jupes et shorts au dessus du genoux pour pouvoir accéder aux lieux de cultes et n’offenser personnes.
  • Visa : La Karatchaïevo – Tcherkessie fait partie de la Fédération de Russie, il vous faudra donc un visa Russe.
  • Frontière : Il n’existe aucun passage frontière légal vers la Géorgie. Vous devez faire le détour par l’Ossétie du Nord et traverser à la frontière de Verkhny Lars.
  • Déportation : Les Karatchaïs ont étaient collectivement déportés en 1943 sous ordre de Staline. Accusés comme beaucoup d’autres d’avoir collaboré avec les Nazis, ils ont étaient envoyés au Kazakhstan et Kirghizstan.
  • L’Oblast Autonome Karatchaï a été rayé de la carte, et ses terres réparties entre la République Soviétique Socialiste de Géorgie et le Kraï de Stavropol. Ce n’est que sous Khrouchtchev en 1957, pendant la déstalinisation de l’Union Soviétique, qu’ils ont été autorisés à rentrer chez eux.

Où dormir

Il y a des dizaines d’hôtels à Tcherkessk même, je vous recommande le RUM hôtel : récemment ouvert, les dames de la réception sont adorables, il est situé en plein centre ville et à 10 minutes à pieds du bureau du FSB.

Pour le reste de la Karatchaïevo – Tcherkessie, il y a beaucoup d’hébergements à Dombaï et Arkhyz, vous pouvez très facilement réserver sur Ostrovok.ru, la meilleure alternative à Booking.com en Russie.

En haute saison la demande est très forte. Beaucoup de Russes viennent passer des vacances en famille pour randonner ou skier dans la région donc réserver en avance si possible.

Transport

La Karatchaïevo – Tcherkessie se situe a environ 1400 kilomètres de Moscou. Vous pouvez l’atteindre en avion avec des vols journaliers de 2h20 jusqu’à Mineralnye Vody (à 95 kms) ou Stavropol (à 140 kms) et ensuite en bus jusqu’à Tcherkessk.

Il n’y a aucun train direct depuis Moscou pour rejoindre Tcherkessk. Il vous faudra faire un changement à Nevinnomiskaia. Vous pouvez réserver directement sur le site officiel (un VPN peut être nécéssaire) mais il est pour le moment impossible de reserver avec une carte Visa ou Mastercard à cause des sanctions.

Des marshroutkas (mini bus collectifs) sont disponibles un peu partout dans la république et pour rejoindre les grosses villes des régions voisines.

Sécurité

La Karatchaïevo – Tcherkessie est très prisée des touristes Russes pour les sports d’hiver et la randonnée. Malgré les tensions et autres attaques par le passé, la région est maintenant relativement calme.

J’ai passée plusieurs semaines à voyager et randonner dans les montagnes, et je ne me suis jamais sentie en danger.

Les conseils de France Diplomatie (très exagérés à mon avis) :

À lire et à voir

Pour en apprendre plus sur la Karatchaïevo – Tcherkessie et ses habitants :

  • Géopolitique du Caucase de Viatcheslav Avioutskii pour comprendre le conflit interethnique entre les Karatchaïs et les Tcherkesses entre autre.
  • La revue d’études de Aude Merlin sur les partitions du Nord Caucase et autres problèmes interethniques.
  • Let our fame be great de Oliver Bullough pour en apprendre plus sur l’histoire du Nord Caucase et des Circassiens au XIXe siècle (en anglais).
  • Le film Cherkess qui raconte l’arrivée d’immigrants Circassiens en Transjordanie Ottomane à la fin du XIXe siècle
  • « 21 » est un film documentaire par NART TV sur l’histoire des Circassiens (en anglais)
  • The call est un court métrage sur le génocide Circassien (en anglais)
  • Les peuples punis d’Aleksandr Nekrich sur les déportations des peuples Circassiens y compris les Balkars pendant la Seconde Guerre Mondiale
  • Si par hasard vous vous trouvez en Israël/Palestine, je vous recommande de visiter le Circassian Heritage Center, et découvrir la toute petite diaspora Circassienne du pays.

Je n’ai malheureusement trouvé très peu de livres ou film documentaires sur les Karachaïs, si vous en connaissez, n’hésitez pas à partager en commentaire !

RUssia travel 35 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *