Kabardino Balkarie : itinéraire de voyage

,
Cascade de Devich'i Kosy, Kabardino Balkarie, Caucase, Russie

Dernière mise à jour : 17/11/2022

Vous connaissez sûrement l’attraction principale du Caucase du Nord pour les touristes locaux comme étrangers : Le mont Elbrous ! Oui, il est situé en Kabardino Balkarie, mais il y a tellement plus qu’une montagne à voir là bas !

On y rencontre des habitants hospitaliers (et très curieux !), on y apprend peu d’histoire soviétique et surtout on peut y faire des randonnées au milieu de paysages montagneux sublimes !

J’ai passé environ 3 semaines en Kabardino Balkarie et voici une liste d’endroits à visiter :

RUssia travel 43 1 1

À savoir

Il y a trois groupes éthniques principaux en Kabardino Balkarie :

  • Les Kabardes, une tribu Circassienne vivant principalement dans les plaines comme Naltchik, Baksan & d’autres villages en bas des montagnes.
  • Les Balkars vivant dans les régions montagneuses comme Elbrous, Tchegem et Verkhnaya Balkaria
  • Les Russes

Les habitants ont l’habitude de voir les touristes venir gravir le mont Elbrous, y compris les étrangers, mais ne vous attendez pas à beaucoup d’anglais là-bas si vous voyagez seul (hors tour organisé).

Les habitants sont sympas, et avec quelques bases de russe & Google traduction, tout ira bien.

Mention spéciale sur les Balkars : Ils sont très curieux, donc ne soyez pas surpris d’avoir des questions assez personnelles, surtout si vous voyagez seule : « Pourquoi tu es seule ? Pourquoi n’es-tu pas encore marié ? »

Permis frontière

J’avais fait la demande d’un permis en Kabardino Balkarie, comme dans la plupart des républiques voisines puisque je ne savais pas vraiment où et si ça me serait utile.

Ma demande a été refusée en Kabardino Balkarie. J’ai oublié de mentionner que je ne souhaitais pas faire l’ascension de l’Elbrous. Il se situe dans la zone frontalière à la Géorgie et fait l’objet d’une réglementation spéciale.

Vous ne pouvez pas simplement demander un permis et grimper sur plus haut sommet d’Europe comme ça. Tout doit être organisé avec un guide.

899 1

Si vous ne demandez pas de permis frontière vous ne verrez que Naltchik, les plaines de la république, et le village d’ El’brous.

Okay, j’exagère un peu mais vous ne pourrez pas faire de randonnée dans le Parc National de Prielbroussié, autour du mont Elbrous par exemple. Les montagnes sont le vrai joyau de la république.

Je ne dis pas que c’est complètement inutile d’aller en Kabardino Balkarie sans permis, je l’ai bien fait, mais vous serez assez limité dans les montagnes, selon les endroits où vous allez.

Kabardino Balkarie

Vous trouverez sur la carte en haut de la page tous les emplacements des lieux cités. Je vous recommande d’utiliser Yandex maps au lieu de Google maps ou de tout autre application que vous utilisez habituellement. Maps.me fonctionne aussi pas mal.

Les noms peuvent être orthographiés différemment selon l’alphabet cyrillique ou latin, vous trouverez donc les noms dans leurs formes originales pour faciliter vos recherche sur carte.

J’ai également mentionné si un permis frontière est nécessaire ou non. Il n’y a malheureusement pour nous pas de carte officielle (du moins à ma connaissance) qui indique exactement où se trouvent la zone frontière et les postes militaires, mais je les ai épinglés en rouge sur la carte.

Naltchik

(Нальчик) – Naltchik, la capitale. Vous y arriverez très probablement dans un premier temps, en marshroutka ou en train depuis les républiques voisines. La première chose que vous appercevrez en arrivant dans la ville sont les bureaux du MDV (police) et un très grand portrait de Poutine …

Naltchik, Kabardino Balkarie, Caucase, Russie

Il y a plusieurs marchés dans la ville, des restaurants, des cafés, des parcs, un chemin de randonnée de « 1000 marches » qui ne mène nulle part, quelques ponts suspendus au dessus de la rivière Naltchik, un musée national qui était fermé pour réparations quand j’étais là-bas et évidemment pas mal d’hôtels (+ une auberge très éloignée et un peu m*rdique que je ne recommande pas).

Vous pouvez tout à fait passer quelques jours (ou plus) à explorer la ville ou même en faire votre base pour des excursions à la journée et explorer les environs.

La vallée de Tcherek

(Черек) – La route qui descend vers la vallée longe la rivière Tcherek. C’est très accessible depuis Naltchik mais la route à mi-chemin se transforme en terre battu, un peu chaotique.

  • Les sources chaudes d’Aoushiger (Аушигер). Des sources assez bien organisées avec des piscines. Sûrement mieux à faire en hiver pour une baignade chaude dans le froid entouré de neige.
  • Le lac de Golouboye (Озеро Голубое) ou lac bleu. Il est considéré comme l’un des lac les plus profond de Russie car ils n’ont jamais réussi à atteindre le fond. Vous pouvez vous promener tout autour, acheter des souvenirs locaux. Il y a en fait 3 lacs côte à côte mais celui-ci est le plus populaire puisqu’il se trouve juste à côté de la route principale. Des excursions de plongée peuvent également être organisées dans le lac.
  • Verkhanya Balkaria (Haute Balkarie – Верхняя Балкария) : Les ruines de plusieurs villages Balkars. En 1944, les Soviétiques ont massacrés les personnes qu’ils étaient censés protéger. Hommes, femmes et enfants de 8 villages ont été accusés (par erreur ou probablement pour qu’un général soviétique d’obtienne des médailles) de collaborations avec les nazis qui se dirigeaient vers le pétrole de la mer Caspienne.

    Ne soyez pas surpris de voir des touristes Russes prendrent des selfies tout souriants, beaucoup ne sont tout simplement pas au courant de l’histoire et ne viennent que pour la jolie vue.
Kabardino - Balkarie guide itinéraire Russie Caucase
Kabardino - Balkarie guide itinéraire Russie Caucase

Vous pouvez continuer vers le sud, le long de la rivière Tcherek, il y a de nombreuses cascades à voir et randonnées à faire, mais assurez-vous d’avoir un permis car vous êtes à 20 kilomètres de la frontière Géorgienne. Le poste militaire est situé quelques kilomètres après le village de Verkhnaya Balkaria.

La vallée de Tchegem

(Чегем) – La vallée de Tchégèm est considéré par les Balkars comme la région historique de leur peuple. On y trouve l’une des nécropole les mieux conservée du Caucase.

Vallée de Chegem, Kabardino-Balkarie
  • Paradrome (Парадром Чегем) : Si vous aimez le parapente, cet endroit est fait pour vous. C’est apparemment LE meilleur endroit de Russie pour en faire !
  • Eltyoubyou (Эльтюбю), un village Balkars souvent considéré par les habitants comme le centre de l’histoire de leur peuple. Il y a une maison-musée d’un poète local, mais surtout, vous venez ici pour Gorod Mertvykh (Город Мертвых), c’est à dire « la cité des morts ». C’est l’une des trois nécropoles les mieux conservées du Caucase du Nord avec Tsoï Pede en Tchétchénie et Dargavs en Ossétie du Nord – Alanie.

Le poste frontière est situé quelques kilomètres après le village de Bouloungou (Булунгу).

La Vallée de Baksan

(Баксан) – C’est la route la plus fréquentée par les touristes en Kabardino Balkarie menant à l’Elbrous. Il y a beaucoup d’hébergements dans les villages proches du mont : Terskol, Baïdaïevo, Neïtrino etc.
Attention, réservez en avance en haute saison !

  • Le lac Bylym (également appelé Bylymskoïe ou Gizhgit – Озеро Былым, Былымское & Гижгит) est un réservoir artificiel. L’endroit est magnifique avec son eau bleue mais vous ne pouvez pas vous y baigner. Il a été utilisé pendant l’URSS pour les déchets miniers, donc aujoud’hui c’est un magnifique lac chimique … Joli souvenir soviétique !
  • Tyrnyaouz (Тырныаyуз) – Retour garanti chez les Soviets lorsque vous traversez cette petite ville. La plupart des gens ne s’y arrêtent pas et on peut facilement comprendre pourquoi. Elle était l’une de ces villes minières soviétiques où plus de 30 000 habitants travaillaient pour le combinat, ayant connu son plein essor dans les années 40.
    Il y a des mines abondannées perchées haut dans les montagnes environnantes. Il vous faudra marcher un peu pour avoir de superbes vues !
    L’ancienne maison de la culture s’est transformée en mosquée après la chute de l’URSS.
  • Le Parc National de Prielbroussié (Приэльбрусье национальный парк) Vous pouvez tout à fait faire un peu de randonnée sans permis, mais gardez en tête que le FSB est là. Si vous les rencontrez et que vous ne pouvez pas montrer de permis frontière, vous vous exposez à de très gros problèmes.
Kabardino - Balkarie guide itinéraire Russie Caucase

Comme je l’ai dit plus haut, je n’ai pas gravi l’Elbrous, même si j’aimerais avoir une assez bonne forme physique pour le faire … Je n’ai donc aucun guide ni agence à vous recommander pour l’ascension.

Un seul conseil : Réservez avec un guide de confiance qui a de bons avis, il y a chaque année un bon nombre d’étrangers qui font l’ascension de ce sommet, et ils passent évidemment tous par une agence. J’en ai rencontré quelques-uns, leur guide était apparemment très professionnelle (une jeune femme Russe) et parlait parfaitement anglais.

Les gorges de l’Adyr – Sou

(Адыр-Суу) – Vous avez déjà vu un téléphérique pour voitures ? Là-bas, vous en verrez un ! Oui vous avez bien lu. Il y a eu des accidents dans le passé, mais les passagers des véhicules prennent les escaliers sur le côté, ne vous inquiétez pas.

Il y a un poste frontière après le « téléphérique », donc sans permis, vous n’irez pas plus loin.

Gorge de l' Adyr Sou, Kabardino-Balkarie, Caucase, Russie

Les gorges sont également appelées le « chemin des Svanes », puisque les Svanes de Géorgie voyageaient de Svaneti en Balkarie à l’époque. C’est aussi un endroit très populaire pour les randonnées en montagnes. Vous trouverez le camp d’Oullou-Taou (Уллу-Тау), nommé d’après le haut sommet voisin.

Cette base pour randonneurs et alpinistes ouverte en 1936 fonctionne du début de l’été à la fin septembre : lits, douches, cantine et location de matériel.

Il existe des dizaines de sentiers dans la région, de faciles à difficiles. Vous pouvez voir des bouquetins, des cascades, des lacs cristalins et plus encore !

La célèbre photographe et écrivaine suisse Ella Maillart y a voyagée dans les années 30 et en a fait un livre que je vous conseils – Parmi la jeunesse russe

La vallée de Bezengi

(Безенги) – Vous avez absolument besoin d’un permis pour celle-ci, il y a un poste militaire juste après le village du même nom. Le mur de Bezengi n’est pas un vrai mur à proprement parler, mais il abrite 5 des 7 sommets du Caucase au-dessus de 5000 mètres. Cette région est très populaire parmi les alpinistes.

Si vous voulez en savoir plus, consultez cette page de Russia.travel (en anglais), ils ont des informations assez précises à ce sujet.

La base d’alpinisme de Bezengi propose des lits, location de matériel et plus.

Bezengi, Kabardino-Balkarie, Caucase, Russie

Dzhily-Sou

(Джилы-Су) – Également Djili – Sou qui signifie « eaux chaudes » en Balkar, regorge de cascades et de sources chaudes mais surtout, la route de Kislovdsk à Dzhily – Sou est considérée par de nombreux touristes russes comme l’une des plus belles du Caucase du Nord, car l’endroit se trouve du côté nord de l’Elbrous.

Mont Elbrous depuis la route vers Djili Sou, Kabardino-Balkarie, Caucase, Russie

C’est un incontournable dans la région, vous aurez une vue imprenable sur la plus haute montagne d’Europe! Pas facile d’accès mais ça vaut vraiment le détour.

Avec tout ça, vous pouvez maintenant commencer à planifier vos prochaines aventures dans le Caucase Russe et en Kabardino Balkarie.

Cette république est à mon avis très sous-estimée, les étrangers connaissent à peine son nom, même ceux qui font l’ascension de l’Elbrous …

Si vous êtes un passionné de montagne, je vous recommande vivement de venir dans ce coin du Caucase du Nord, les gens sont formidables et les montagnes magnifiques !

Kabardino Balkarie

Dîtes moi en commentaire si vous avez des questions, des suggestions, si vous y êtes déjà allé ou si justement cet article vous a donner envie d’aller y faire un tour !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *