Krasnodar, capitale des Cossaques du Kouban

Krasnodar, capitale des Cossaques du Kouban

Krasnodar city guide, Russia

Krasnodar, la capitale de la région qui porte son nom, n’est souvent considérée pour les tourites russes que comme la ville où changer de transports en route vers les plages de Sotchi ou de Crimée.

Si vous avez une journée à perdre, donnez une chance à la ville, pour découvrir son passé impérial, l’histoire et la nourriture des cosaques du Kouban, et vous promener le long de la « rue rouge » pourtant très verte.

Krasnodar est la porte d’entrée vers le Caucase, mais vous pouvez déjà faire l’expérience de l’hospitalité du sud. Les habitants sont très sympas et beaucoup plus décontractés par rapport au nord de la Russie.

Dans ce guide, vous trouverez tout ce que vous devez savoir pour visiter Krasnodar, y compris une brève histoire de la ville, les transports, où dormir et manger et les meilleurs endroits à visiter dans la capitale du Kraï.

Krasnodar guide de voyage 2 1

Fun fact : Krasnodar a été sélectionnée dans le top 10 des villes russes les plus agréables à vivre !

Histoire en bref

Krasnodar a été fondée en 1793 en tant que forteresse cosaque pour protéger les frontières sud de l’Empire. Son premier nom était Yékatérinodar, qui signifie littéralement « cadeau de Catherine » car la terre a été donnée aux cosaques du Kouban par l’impératrice Catherine la Grande.

Yékatérinodar est devenue une ville officielle en 1867. Plus tard, dans le cadre de la politique de Staline, la ville a été rebaptisée Krasnodar, « cadeau rouge ».

Krasnodar a été la base militaire des cosaques du Kouban pendant quelques siècles et parce qu’ils étaient considérés comme une unité militaire de la Russie impériale, les Soviétiques les ont déportés dans les années 1920.

De nos jours, vous ne verrez plus de cosaques en tenue traditionnelle monter à cheval dans les rues de Krasnodar, mais vous pouvez visiter des musées qui leur sont dédiés, manger de la nourriture traditionnelle du kouban et même entendre/voir leurs chants et danses traditionnels comme les spectaculaires danses du sabre.

Reply of the Zaporozhian Cossacks by Ilya Repin
« Les Cosaques zaporogues écrivant une lettre au sultan de Turquie » par Ilya Répine – Exposé au the musée russe d’état de Saint Pétersbourg

Qui sont les Cosaques ?

Les Cosaques ne sont pas une éthnie originaire du Caucase ni Kazakh du Kazakhstan. Il y a beaucoup d’informations érronées en ligne.

Pour faire simple, les Cosaques sont des nomades russes des steppes ukrainiennes et de la Russie occidentale : les Cosaques du Don, du Terek, des régions du Kouban (tous étant des noms de rivières), les Cosaques de Zaporijdia (appelés aussi les Cosaques du Dniper ). Si vous suivez l’actualité, vous devez déjà avoir entendu parler de certains de ces endroits.

Les Cosaques sont souvent pris pour des caucasiens du fait de leurs tenues similaires, de leurs excellentes compétences en équitation et maniement de l’épée. Ce sont en fait des chrétiens orthodoxes russes des steppes.

Krasnodar city guide, Russia

Comment s’y rendre

  • En avion : l’aéroport de Krasnodar est fermé à cause de l’OMS. En temps normal, il y a des vols intérieurs vers de nombreuses villes russes, dont Moscou et Saint-Pétersbourg, et des vols internationaux vers la Turquie par exemple.
  • En train : Vous pouvez prendre un train pour à peu près n’importe où depuis Krasnodar-1.

    – Un train à grande vitesse nommé « Lastochka » va quotidiennement à Sotchi (exactement jusqu’à Estosadok/Krasnaïa Poliana, la station de montagne) en un peu plus de 4 heures.

    – Un autre Lastochka va jusqu’à la ville portuaire de Novorossiysk en moins de 2h30.

    – Les trains pour Moscou prennent plus d’une journée de voyage ou 18 heures pour les « rapides » Dvoukhétarzhny.

    – Il y a des trains de nuit vers Simferopol, en Crimée.

    Note 1 : L’aéroport est fermé pour le moment, les gens choisissent donc le train comme option de voyage alternative. Du coup les billets de train se vendent rapidement, surtout pendant la haute saison.

    Note 2 : Je trouve la gare de Krasnodar absolument m*rdique et petite pour une ville aussi importante; presque nulle part où s’asseoir, pas de lieu de restauration approprié, etc.
  • En bus : La gare routière est située juste en face de la gare ferroviaire; très pratique. Vous pouvez vous rendre dans de nombreuses villes si les trains sont pleins : Anapa, Novorossiysk, Rostov sur le Don et même jusqu’à Sévastopol en Crimée.

    Note : un trajet en bus vers Sévastopol depuis Krasnodar prend entre 8 et 12 heures (ou plus !), il y a beaucoup de nouvelles constructions et réparations routières autour de la péninsule de Taman. Ne vous attendez pas à ce que le bus soit à l’heure et prévoyez en conséquence si vous devez prendre un train.

Se déplacer en ville

Marchroutka, bus, tramway ou à pied pour le centre-ville même. Il est facile de se déplacer dans Krasnodar. Pour trouvez votre chemin et le bon numéro de bus ou de tram et leurs horaires, regardez directement sur les Yandex Maps.

Où dormir

Il y a des milliers d’options parmi lesquelles choisir à Krasnodar. Littéralement plus de 1500 places sont enregistrées sur Ostrovok.

Je vous en donne quelques uns, pour tous les budgets, ils sont tous réservables sans carte bancaire.

  • Cher : Marriott hotel, en plein centre, dans la rue Krasnaya.
  • Moyen : Suvorov, en plein centre, dans la rue Krasnaya
  • Pas cher : Blabla rooms hostel : J’y suis resté deux nuits. Je pense que c’est un bon rapport qualité-prix et à seulement quelques mètres de la rue Krasnaya. Chambre privée pas chère et 2 cuisines. Un peu difficile à trouver, l’entrée se fait par la rue Kalinina, passez devant un papi qui fait la sécurité, montez les escaliers et c’est au premier étage (deuxième étage pour les russes).

Note : Faites attention si vous réservez un appartement sur Ostrovok et arrivez tard le soir. Une fois, je n’ai pas pu trouver l’endroit que j’avais réservé. Mon bus de Crimée était très en retard, il n’y avait pas de numéro de téléphone pour joindre le propriétaire et personne dans la rue. J’ai dû trouver un autre endroit où dormir à 1h du matin.

Où manger

Krasnodar a beaucoup de bons restaurants. Pour n’en citer que quelques-uns :

  • Foodmarket / Фудмаркет (oui, c’est son nom) , food court €
    📍 Oulitsa Krasnaya, 176
  • Ougli- Ougli / Угли-Угли (charbon-charbon) – Gastronomique €€€
    📍 Oulitsa Tourgeneva, 126/1
  • Funkyfood, fast food €€
    📍 Oulitsa Krasnaya, 67
  • Ridna Khata / Ридна хата, cuisine du Kouban €€
    📍 Oulitsa Krasnaya, 65
  • Menipel’meni / МэниПельмени, cuisine russe, surtout des pelminis €€
    📍 Oulitsa Krasnaya, 33
  • Balerina and beefsteak / Балерина и Бифштекс €€
    📍 Oulitsa Krasnaya, 40
  • Restaurant « Stan » / Ресторан « Станъ », cuisine Cosaque €€€
    📍 Oulitsa Koubanskaya Naberezhnaya, 15
  • Wok café, asiatique €€
    📍 Oulitsa Krasnaya, 113

Lieux à visiter

Voici une liste des meilleurs endroits à visiter à Krasnodar :

  • Krasnaya oulitsa aka la rue Rouge est la rue principale de Krasnodar. De nombreux sites intéressants sont situés le long ou à proximité comme des théâtres, des musées, des cafés et restaurants. La rue Rouge est en fait assez verte avec un parc en son centre. La section depuis Soviétskaya jusqu’à la place du théâtre devient piétonne le week-end.
  • L’église Saint Jean le soldat a été construit en 2000 à l’initiative d’un ancien pilote militaire reconverti en prêtre. Elle est construite sur le territoire du ministère de la défense aérienne, ce qui explique l’avion de chasse situé à côté de l’église.
  • L’arc de triomphe d’Alexandre également appelé les portes royales (Царские ворота) est une arche en brique de 12 mètres de haut construite avec l’argent des marchands locaux en 1888 pour la visite du tsar Alexandre III. Détruit officiellement à la fin des années 1920 suite à des problèmes de lignes de tramway, il a été reconstruit en 2008.
  • Le monument à Saint Catherine, situé juste à côté des portes royales, est une sculpture de 8 mètres de haut de Catherine d’Alexandrie (et non pas de l’impératrice Catherine II). La matyre Catherine est la sainte patronne de la ville. C’est la tradition pour les couples locaux de venir ici le jour de leur mariage.
  • L’église Saint-George le Victorieux est une église de 1903 en briques rouges et aux coupoles bleus. C’est l’une des églises les plus populaires de la ville pour les habitants et les touristes. George le Victorieux est le saint patron des armées et des soldats en Russie.
  • Le monument des Cosaques écrivant une lettre au sultan de Turquie représentent les cosaques de Zaporogue (Zaporidjia) envoyant une réponse assez insultante à Mehmed IV Sultan de l’Empire Ottoman au XVIIème qui leur demandait de se soumettre à son règne. La sculpture est basée sur la peinture d’Ilya Répine. La lettre de réponse est semi-légendaire.
  • La place G.K Joukov porte le nom du maréchal et homme d’État soviétique Guéorgi Joukov. Il est également connu sous le nom de maréchal de la victoire et est toujours un héros national aujourd’hui. Sur la place et le parc qui l’entoure, vous trouverez une statue de Joukov et des mémoriaux pour les héros soviétiques.

    Homme incontournable si vous aimez l’histoire soviétique, voir sa carrière plus en détails ici.
  • Le monument à l’impératrice Catherine II plus connue sous le nom de Catherine la Grande, une princesse prussienne devenue la dirigeante la plus célèbre de l’histoire de la Russie. L’impressionnante sculpture de l’ancienne impératrice mesure plus de 4 mètres de haut et a été construite en 1907, détruite par les bolcheviks et restaurée en 2006. Catherine est entourée de cosaques atamans (chefs) et du prince Potemkine.
  • La cathédrale Saint Catherine nommée après l’impératrice. C’est l’une des plus grande de la ville et l’église principale de l’éparchie d’Yékaterinodar et du Kouban. Sa construction a été décidée en 1889 mais ne s’est terminée qu’en 1914. Elle a été construite au sommet d’une église en bois dédiée à Sainte Catherine d’Alexandrie; l’autel de l’église actuelle lui est dédié.
  • Le musée littéraire du Kouban est un petit musée situé dans la maison d’un Ataman de l’armée cosaque de la mer Noire sur l’histoire de la région du Kouban et de ses habitants. Il y a beaucoup d’images et d’objets ancien à décourvir. Tout est en russe mais ça reste intéréssant à visiter.
  • Le parc Pobedy est l’un des principaux parc de Krasnodar. Il y a beaucoup d’équipements militaires soviétiques exposés dans ce musée en plein air. On peut y accéder depuis le pont suspendu Most Potselouyev alias le pont des baisers.
  • Les berges du fleuve Kouban, Koubanskaya Nabéréjnaya, est une longue promenade le long du fleuve Kouban.
  • Le parc Krasnodar également connu des locaux sous le nom de Parc Galitsky (du nom du propriétaire de la chaîne Magnit et du club de football de Krasnodar entre autres) parce qu’il l’a payé, est un parc urbain de 22 hectares au milieu de la ville. Il est situé juste à côté du stade.
  • Le marché Sennoy est le plus grand marché de Krasnodar. Ouvert en 1876 pour la population grandissante de Yékaterinodar. Aujourd’hui, c’est un endroit idéal pour trouver des légumes et des fruits frais de qualité du sud de la Russie et à peu près tout et n’importe quoi d’autres. Un article intéréssant sur l’histoire du marché.
  • Le parc Solnechniy Ostrov alias le parc de l’île ensoleillée est le plus grand parc de la ville. Situé à côté du fleuve Kouban, il s’étend sur 39 hectares avec des zones couvertes de forêt. Les habitants l’adorent et vous aussi si vous cherchez un coin paisible dans la ville.

Conseils

#1 Météo : Vous devez savoir qu’il fait très TRÈS chaud à Krasnodar en été. Quand j’y étais fin juillet/août, il faisait entre 35 et 40 dégrès. C’était étouffant.

#2 Haute saison : Comme dit précédemment, Krasnodar est une ville importante pour changer de transports. Beaucoup de gens y passent la nuit entre un bus et un train par exemple. Je vous recommande de réserver le transport et l’hébergement un peu à l’avance si vous voyagez pendant la saison estivale.

#3 Permis frontière : L’entrée du bureau du FSB se trouve ici. Vous devez sonner à l’interphone. La personne qui m’a répondu ne parlait pas anglais, mais le jeune homme qui m’a délivré le permis oui.

Krasnodar guide de voyage 3 1

Voilà, un guide complet pour visiter Krasnodar ! Je sais que ce n’est pas Moscou en termes d’attractions touristiques, mais je recommanderais une journée pour explorer la ville. En plus les gens y sont vraiment sympas !

N’hésitez pas à me dire en commentaire si ce guide de Krasnodar vous est utile et si vous souhaitez visiter cette ville cosaque !

N’oubliez pas de partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *