Top 18 des meilleurs endroits à visiter en Crimée

Top 18 des meilleurs endroits à visiter en Crimée

Des chevaux devant la forteresse génoise de Soudak en Crimée

La Crimée on en entend souvent parler aux infos ces dernières années, mais elle est souvent hors des sentiers battus pour les voyageurs étrangers pour des raisons de sécurité (même si elle est en fait il ne s’y passe pas grand chose) et un surtout énorme manque d’informations à jour (mais beaucoup de désinformations).

Si la péninsule est sur votre bucket-list (si ça n’est pas le cas, continuez à lire, vous serez bientôt convaincu) voici ma liste des 18 lieux incontournables à visiter en Crimée !

Note : J’ai visitée tous ces endroits pendant mon voyage solo en Crimée en 2022. J’ai également inclus les emplacements sur Google Maps et Yandex Maps (l’App que vous devez absolument utiliser dans la péninsule) et certaines de mes adresses préférées où manger et dormir .

Bateaux de peche dans le port de Balaclava en Crimée
Assurance voyage russie

Une assurance est obligatoire pour voyager en Russie et faire une demande de visa (et d’e-visa)

Je recommande Attollo Assistance (assistance 24h/24 et 7j/7, frais médicaux jusqu’à 35 000 €, rapatriement)


Sévastopol

Севастополь | La destination la plus évidente : Sévastopol. C’est le meilleur endroit pour commencer votre voyage en Crimée. On peut y visiter Chersonèse, une ancienne cité grecque, des batteries côtières transformés en musées et voir la flotte russe défier quotidiennement dans la baie pour des couchers de soleil spectaculaire. C’est une ville tellement agréable que même si vous n’êtes pas féru d’histoire, vous allez l’adorer .

Sévastopol est considérée comme l’une des meilleures villes russes, vous en tomberez amoureux à coup sûr !

J’ai écrit un guide détaillé de 18 pages sur Sévastopol, à télécharger gratuitement dans la Bibliothèque de voyage +

  • Comment s’y rendre : Des trains sont disponibles depuis la Russie continentale ainsi que des bus longue distance depuis Krasnodar, Novorossiysk, Sotchi, etc. Toutes les villes et villages de Crimée ont plusieurs bus quotidiens vers Sévastopol.
  • Combien de temps : 2 jours c’est le minimum pour visiter Sévastopol. La ville est également une base idéale pour des excursions à la journée vers le cap Fiolent, Inkerman, Balaclava etc…
  • Où dormir : Je recommande vraiment Khostel v tsenter (« l’auberge du centre « ) pour les petit budget.
  • Yandex maps

Cap Fiolent

Мыс Фиолент | Le cap Fiolent est sans aucun doute l’un des plus beaux endroits de Crimée. Il offre un panorama époustouflant sur la côte . Assez facilement accessible depuis Sévastopol si le bus bondé de babouchkas ne vous dérange pas.

Une courte randonnée vous emmène de Fiolent au monastère Georgievsky. Un escalier de 800 marches descend jusqu’à la plage de Yashmovy. Allez y par une journée ensoleillée!

  • Comment s’y rendre : Depuis la gare routière « 5 kilomètres » de Sévastopol, prendre le bus N°3. Voir l’tinéraire sur Yandex Maps.
  • Combien de temps : C’est une excursion parfaite d’une journée (ou une demi-journée) depuis Sévastopol.
  • Yandex maps

Balaclava

Балаклава | Balaclava est entourée de montagnes et son emplacement est pratiquement invisible depuis la mer. Au cours de ses 2500 ans d’histoire, cette baie naturellement cachée est passée d’un comptoir commercial génois à une colonie britannique pendant la guerre de Crimée et une base sous-marine soviétique secrète.

Aujourd’hui, Balaclava est une petite ville très agréable où vous pouvez faire un tour en bateau vers les plages voisines, monter jusqu’aux ruines de la forteresse génoise de Cembalo, visiter le musée du bunker nucléaire de la guerre froide, commencer (ou finir) le Great Sevastopol Trail, et dégustez des fruits de mer et du vin local dans l’un des nombreux restaurants du port.

  • Comment s’y rendre : Il y a plusieurs bus quotidiens depuis la gare routière de Sévastopol « 5 ​​kilomètres ».
  • Combien de temps : Une journée suffit pour visiter Balaclava, mais vous pouvez y passer la nuit, il y a quelques hôtels.
  • Où manger : J’ai mangé de très bon fruits de mer (des bulots locaux) au « Rybny-Vyny » (poisson & vin) dans une petite arrière rue près du bord de mer. C’était excellent.
  • Yandex maps

Bakhtchissaraï

Бахчисарай | Bakhtchissaraï, la capitale historique du khanat de Crimée ne manquera pas de mettre un peu d’orient dans votre voyage ! Située le long de la rivière Tchouryouk-Sou, la vieille ville (le reste est bof) est l’endroit où vous trouverez les vestiges du khanat.

Visitez le palais du Khan et ses jardins, puis montez jusqu’à la forteresse juive de Tchoufout-Kalé construite sur un plateau. Sur le chemin, vous pourrez également visiter le monastère de la Sainte Assomption.

Il y a de nombreux sentiers de randonnée dans la région. Chaussures appropriées et eau sont recommandées pour aller jusqu’à Tchoufout-Kalé.

  • Comment s’y rendre : Il y a plusieurs bus quotidiens depuis Sévastopol ou depuis la gare routière principale de Simferopol jusqu’à Bakhtchissaraï.
  • Combien de temps : Il faut une journée complète pour visiter la vieille ville, le palais du Khan et Tchoufout – Kalé. Je recommande de rester quelques jours si vous aimez la randonnée.
  • Où manger : J’ai déjeuné au restaurant tatar Eskisheer. Bon service et tables extérieures traditionnelles.
  • Yandex maps

Mangoup – Kalé

Мангуп-Кале | L’impressionnante ancienne forteresse de Mangoup – Kalé est construite sur un plateau et daterait du IIIe siècle. Avec sa position stratégique, elle a été contrôlé au cours des siècles par différentes tribus. Au XIIIe siècle, les Grecs de Crimée en on fait la Principauté indépendante de Théodoros.

C’est sous la conquête des Mongols que Théodoros fut connu sous le nom de Mangoup-Kalé. Les Turcs ottomans ont réussi à prendre la ville au XVe siècle après un siège de six mois.

Aujourd’hui, vous pouvez visiter les ruines de la forteresse et des sites religieux tels que des monastères orthodoxes, des églises, une mosquée et une kenassa karaïte.

Il y a une randonnée d’environ 30 kilomètres à faire depuis Bakhtchissaraï via Tchoufout-Kalé et Tépé Kerman jusqu’à Mangoup-Kalé.

  • Comment s’y rendre : Il y a plusieurs bus quotidiens depuis la gare routière de Sévastopol « 5 ​​kilomètres » qui vont à Mangoup-Kalé avec une correspondance à mi-chemin. Voir Yandex Maps pour l’itinéraire détaillé.
  • Combien de temps : C’est une belle excursion d’une journée depuis Sévastopol
  • Yandex maps

Yevpatoria

Евпатория | La ville méconnue de Yevpatoria (également orthographiée Eupatoria) abrite la dernière médina ottomane de Crimée. Un endroit à ne surtout pas manquer ! On peut y suivre la route touristique de la « Petite Jérusalem » pour découvrir la mosquée Djouma-Djami construite au XVIe siècle, la kenassa juive karaïte, le monastère des derviches Tekiye du XVe siècle (mais il n’y a plus de derviches), la synagogue Yegiya Kapay et la porte de Gezlev.

C’est vraiment une petite Jérusalem, moins les hordes de touristes et soldats israéliens bien sûr.

PS : j’ai adorée Yevpatoria, je l’ai trouvée beaucoup plus paisible et agréable que les villes du sud de la Crimée

  • Comment s’y rendre : Il y a des bus quotidiens depuis la gare routière de Simferopol et depuis la gare routière Nord de Sévastopol.
  • Combien de temps : Prévoyez quelques jours pour explorer la médina et les plages de sable de la baie de Kalamita.
  • Où dormir : Je vous recommande vraiment Khostel N°1, situé juste à côté de la mosquée Djouma-Djami et de la vieille ville. Dortoir et chambres doubles disponibles. La manager Vicky parle anglais et est adorable.
  • Où manger : Gezlev Doner pour une délicieuse cuisine halal juste en face de la mosquée et Karaman café à côté du kenassa pour une cuisine karaïte inhabituelle mais très bonne.
  • Yandex maps

Aï-Petri

Ай-Петри | L’un des sites naturels les plus populaires de Crimée, le mont Aï-Petri est un sommet de 1234 mètres situé dans la réserve naturelle de Yalta. La vue sur la côte de là-haut est magnifique.

Facilement accessible en téléphérique (ne fonctionne pas s’il y a du vent), en taxi, en tour organisé ou même à pied. La neige recouvre le sommet de l’hiver jusqu’au printemps et je recommande d’éviter d’y aller si le temps est nuageux ou pluvieux, vous louperez la vue spectaculaire.

Conseil : prenez une veste coupe-vent, il fait frais là-haut même en plein été.

Des tourites sur le pont suspendu qui mène au mont Aï Petri à côté de Yalta en Crimée
  • Comment s’y rendre : Il y a des bus quotidiens de Yalta à Aloupka. Prenez ensuite le téléphérique.
  • Combien de temps : Une demi-journée depuis Yalta ou une journée complète si vous aimez randonner.
  • Il y a beaucoup, beaucoup de monde pendant la haute saison.
  • Yandex maps

Yalta

Ялта | Yalta, la station balnéaire de Crimée la plus populaire est exactement comme le guide Bradt de 2013 la décrit : « un piège à touristes ». C’est surchargé et hors de prix, mais pourtant la ville est plutôt sympa : plein de restos, une promenade neuve et très propre pour se balader en bord de mer.

Yalta est une base idéale pour faire des excursions à la journée dans les châteaux environnants. La ville était le remède à tous maux des aristocrates russes au XIXe siècle et la région est maintenant parsemée de châteaux excentriques et de datchas très fantaisistes.

J’ai trouvé Yalta totallement surcôtée, mais je recommande quand même d’y aller pour voir les montagnes couvertes de forêts qui semblent tomber dans la mer, le marché local qui était de loin le meilleur que j’ai visité dans la péninsule et le quai de Lénine où à chaque coucher de soleil les babouchkas se rassemblent pour danser la valse sous la supervision d’un énorme Lénine de granit.


Selon les habitants et les touristes, la ville s’est BEAUCOUP améliorée depuis la prise de contrôle russe de 2014.

  • Comment s’y rendre : Des trains sont disponibles depuis la Russie continentale ainsi que des bus longue distance depuis Krasnodar, Novorossiysk, Sotchi, etc. Toutes les villes et villages de Crimée ont plusieurs bus quotidiens vers Sévastopol.
  • Combien de temps : Il n’y a pas grand-chose à voir à Yalta même, mais les sites à proximité nécéssite plusieurs jours.
  • Où dormir : Je recommende l’auberge Botkinsky hostel pour les petits budgets. Central, propore et calme.
  • Yandex maps

Le château du Nid d’hirondelle

Замок Ласточкино гнездо | Le nid d’hirondelle est un mini-château (oui, il n’est pas aussi grand qu’il n’y paraît en photo) au sommet d’une falaise du cap Aï-Todor.

Au XIXe siècle, il y avait déjà une datcha en bois comme suspendue là. En 1912, un magnat du pétrole allemand a construit à la place ce château de style gothique en guise de cadeau à sa maîtresse. Il a été en partie détruit par un tremblement de terre et le château visible aujourd’hui date des années 70.

Aujourd’hui, il sert de musée avec diverses petites expositions et programmes culturels. Allez par une journée ensoleillée, les vues sur la côte sont magnifiques !

La château du Nid d'hirondelle à côté de Yalta sur les côtes de la Mer Noire en Crimée
  • Comment s’y rendre : Les bus N°132 de Yalta vers Aloupka s’arrêtent juste devant les étals de souvenirs. Prenez les escaliers sur la gauche et marchez environ 10 minutes pour atteindre le château.

    Il y a apparemment des ferries depuis Yalta pendant la saison estivale.
  • Combien de temps : 2 heures suffisent.
  • Prix : On peut marcher gratuitement jusqu’à l’entrée du château, ensuite c’est 200₽ pour le visiter.
  • Yandex maps
  • Site officiel
  • Note : C’est bondé pendant la saison estivale.

La forteresse génoise de Soudak

Судакская крепость | Soudak était une étape majeure sur la route de la soie et les Génois ont construit cette forteresse pour protéger les marchandises. Environ 2 kilomètres de murs sont toujours visibles, avec des dizaines de tours encore debout.

La forteresse est vraiment impressionnante, j’ai été surprise par son excellent état de conservation, c’est propre et bien organisée avec des musées dans certaines des tours. Pendant la haute saison, une petite foire médiévale a lieu avec des stands et des spectacles.

Soudak est une petite station balnéaire bondée mais sa forteresse vaut vraiment le détour !

Genovese fortress Sudak
  • Comment s’y rendre : Il y a des bus depuis n’importe quelle grande ville de Crimée comme Kertch, Feodossiia, Yalta ou Sévastopol.
  • Combien de temps : De 2 heures à une demi journée
  • Prix : Billet d’entrée à 300₽
  • Site officiel
  • Conseil : basez-vous plusieurs jours à Soudak ou Novy Svet à quelques kilomètres pour avoir le temps d’explorer la région.
  • Yandex maps

Le palais de Livadia

Ливадийский дворец | Le palais incontournable en Crimée selon moi est le palais de Livadia : il est magnifique et chargé d’histoire !

On peut se promener librement dans les jardin qui surplombent la mer et visiter un lieu d’importance historique où s’est passée la conférence de Yalta de 1945. C’est là que Roosevelt, Churchill et Staline ont décidé de l’avenir de l’Europe, divisant l’Allemagne en deux et donnant une partie de la Pologne à l’Union Soviétique.

Un monument controversé « Les Trois Grands » représentant des statues en bronze des trois dirigeants a été érigé en 2015 derrière le palais pour célébrer le 70ème anniversaire de la conférence de Yalta. Certains visiteurs affirment que Staline est légèrement plus grand que les deux autres.

Parmi les nombreuses raisons pour lesquelles le monument est controversé, il y a le fait que toute la population tatare de Crimée a été déportée en Asie Centrale sous Staline après avoir été accusée à tort de collaboration avec les Nazis. Au cas où vous n’arrivez pas à localiser le monument, il est situé juste ici.

  • Comment s’y rendre : Bus N°122 et 132 de Yalta jusqu’au village de Livadia.
  • Combien de temps : Il faut plusieurs heures pour visiter le palais et ses jardins.
  • Prix : Les jardins sont gratuits, l’entrée du palais est de 200₽.
  • Site official
  • Yandex maps

Le palais Vorontsov

Воронцовский дворец | Construit par le comte Vorontsov au milieu du XIXe siècle, ce château à l’allure assez bizarre est un mélange de style écossais et oriental. Clairement unique ! Le palais et son magnifique jardin rempli de plantes exotiques sont la principale attraction de la station balnéaire d’Aloupka.

L’intérieur du palais est de style anglais car Vorontsov a fait ses études en Angleterre. On trouve de nombreux petits sentiers tout autour du parc entourant le château, prenez votre temps pour vous y balader !

En 1945, Churchill y a séjourné. On dit même qu’il a plaisanté sur l’une des statues de marbre en forme de lion près du château en disant qu’elle lui ressemblaient.

  • Comment s’y rendre : Bus N°102 depuis Yalta jusqu’à l’entrée du parc du château.
  • Combien de temps : Il faut pusieurs heures pour visiter le palais et son parc.
  • Prix : Le parc est gratuit et l’entrée du palais est de 250₽.
  • Site official
  • Yandex maps

Kertch

Керчь | Kertch est la première ville en entrant en Crimée. Elle est très calme pendant la saison estivale par rapport aux villes de la côte sud.

Kertch était la capitale de l’ancien royaume du Bosphore (du Ve au IIe siècle avant JC). Si vous êtes un passionné d’histoire, vous allez l’adorer.

Visitez sont l’église byzantine Saint-Jean-Baptiste datant du VIIIe siècle, montez les plus de 400 marches vers la colline Mithridat pour une vue imprenable, explorez les ruines de la forteresse Yeni – Kal construite par les Turcs ottomans et deux tombes de rois du Bosphore (Melek Chesmensky et Tsarsky Kurgan).

Il y a plein d’anciens sites grecs et scythes à découvrir !

  • Comment s’y rendre : Il y a des bus longue distance depuis Krasnodar et d’autres villes de Russie continentale ainsi que des villes de Crimée comme Feodossiia, Yalta, Simferopol, etc.
  • Conseil : Il n’y a pas autant de logements à Kertch que dans d’autres villes de Crimée, si vous voyagez en haute saison il peut être judicieux de réserver un peu à l’avance ou vous risquez de finir par dormir dans un endroit très moyen comme moi (je dû payer 100 roubles supplémentaires pour une douche dans mon soi-disant hôtel dans un quartier glauque de la ville).
  • Site officiel du « Bosporian Golden Ring project »
  • Yandex maps

Foros

Форос | Foros est une petite station balnéaire populaire sur la côte sud. Elle est célèbre pour son église de la Résurrection aux bulbes d’or construite sur une falaise par un riche aristocrate XIXe siècle après que le cheval de sa fille se soit arrêté juste à temps au bord de la falaise.

Pour des vues encore plus panoramiques sur la côte et l’église, allez à la porte Baydar, un col de montagne sur l’ancienne autoroute Yalta – Sévastopol datant du XIXe siècle. Si vous faites le Great Sevastopol Trail, vous passerez juste à côté. Ne le manquez pas! (en plus il y a un restaurant là-bas.

Fun fact : Gorbatchev a été assigné à résidence en 1991 dans sa datcha de Foros.

  • Comment s’y rendre : Bus N°128 depuis Yalta et N°55 depuis Sévastopol. Le deuxième semble être le plus fréquent.
  • Combien de temps : On peut faire l’aller – retour dans la journée depuis Sévastopol.
  • Yandex maps

Le chemin de Golitsyn à Novy Svet

Тропа Голицына | Novy Svet était la propriété du prince Lev Golitsyn, un aristocrate/vigneron russe. Il a fait faillite en essayant de rendre le champagne populaire en Russie et a été chargé par le tsar Nikolas II de construire le vignoble de Massandra près de Yalta.

Golitsyn a ordonné la construction d’un chemin le long de la colline de Koba – Kaya jusqu’au cap Kapchik pour la visite du tsar en 1912.

Le sentier de près de 6 kilomètres de long vous emmène à travers la réserve de Novy Svet par le mont Orel avec une vue imprenable sur la côte tout le long.

  • Comment s’y rendre : Bus quotidiens N°5 et 15 de Soudak à Novy Svet.
  • Combien de temps : Environ 2 heures pour parcourir le sentier ou moins si vous ne vous arrêtez pas.
  • Prix ​​: C’est censé être gratuit mais en haute saison ils font payer l’entrée . Si vous arrivez avant l’ouverture (8h30 ou 9h) de ladite « billetterie » vous n’aurez rien à payer.
  • Conseil : Le chemin peut être glissant, donc portez des chaussures appropriées.
  • Yandex maps

Gourzouf

Гурзуф | Gourzouf pourrait bien être l’une des petites villes les plus belles de Crimée. Ses rues sinueuses, ses vieilles maisons en bois et ses balcons suspendus lui donnent des airs méditerranéens. Avant, c’est ce à quoi ressemblait toute les villes de Crimée.

On pourrait facilement passer quelques jours à errer dans les rues de Gourzouf, à visiter la datcha de Tchekhov, le musée de Pouchkine et à profiter de la plage de galets avec vue sur la montagne Ayou – Dag.

  • Comment s’y rendre : Bus quotidiens depuis Yalta et Aloushta
  • Combien de temps : Gouzouf peut être visité en une journée depuis Yalta, mais la ville est si agréable que vous souhaiterez peut-être y passer la nuit.
  • Yandex maps

Feodossiia

Феодосия | Feodossiia a été fondée au VIe siècle avant JC par les Grecs, d’où son nom. Lorsque les Génois ont pris le contrôle, ils l’ont rebaptisé Kaffa et ont construit une forteresse pour protéger les marchandises de la Route de la Soie. Certains murs et tours sont encore debout et l’endroit peut être visités.

Les Mongols ont apporté la peste et certaines des banlieues de la ville d’aujourd’hui sont même nommées « Quarantaine » et « Tchoumka » (peste).

Au XIXe siècle, les aristocrates russes ont construit des datchas assez fantaisistes face à la mer comme la célèbre datcha Stamboli.

Fun fact : le célèbre peintre russo-arménien Ivan Aïvazovski est né et mort à Feodossiia, et bien sûr il y a un musée où l’on peut voir une grande collection de son oeuvre.

  • Comment s’y rendre : Bus quotidiens depuis Kertch, Yalta et d’autres villes de Crimée et de Russie continentale.
  • Combien de temps : Comptez une journée ou deux pour visiter la ville. Je recommande de passer la nuit.
  • Où loger : J’ai séjourné au « Religious complex guesthouse« . Chambres simples bon marché et situé en plein centre ville.
  • Yandex maps

Simferopol

Симферополь | Simferopol n’est pas la ville la plus touristique de Crimée mais je pense qu’elle mérite d’être citée ici car, après tout, c’est la capitale de la péninsule.

La ville est assez agréable pour une journée avec quelques musées sympas à visiter comme le musée Neapolis Scythe et le musée central de Taurida pour en savoir plus sur l’histoire scythe et grecque de la Crimée.

Ne manquez pas non plus la mosquée Kebi-Jami Tatare du XVIe siècle datant de l’époque d’Ak-Mechet, la ville sur laquelle Simferopol a été construite.

  • Comment s’y rendre : Des trains sont disponibles depuis la Russie continentale ainsi que des bus longue distance depuis Krasnodar, Novorossiysk, Sotchi, etc. Toutes les villes et villages de Crimée ont plusieurs bus quotidiens vers Simferopol.
  • Combien de temps : Comptez une journée pour déambuler dans le vieux centre et visiter les quelques musées.
  • Où dormir : Je recommande vivement Fortuna Hostel pour les petits budgets. Il est situé dans la vieille ville.
  • Où manger : je recommande Starik Khinkalych pour d’excellent plats géorgiens pas chers.
  • Météo : Simferopol est l’une des villes les plus pluvieuses de Crimée. Les rues ont été inondées pendant quelques heures lorsque j’y étais.
  • Il y a un tout petit bureau de change à proximité des gares ferroviaire et routière.
  • Yandex maps
accedez a la bibliotheqye de ressources 1 1
La forteresse génoise de Soudak en Crimée

N’OUBLIEZ PAS DE PARTAGER !

Vous appréciez cet article et ces infos ? Pensez à m’offrir un chaï pour soutenir ce blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *